jmtrivial
ō©meline - Actualit√©s

Voici pour l'instant un texte d'ō©meline, qui j'esp√®re sera suivi d'autres, m√™me si sa pr√©paration √† l'examen du bac lui prend beaucoup de temps.

2 février 2005
ō©meline - Danse

¬ę -Alors ?

-T'as trouvé ça bien toi ?

-Ouais, j'ai adoré ! Mais c'est vraiment de la danse contemporaine !

-Moi, j'ai d√©test√© : j'ai eu trop peur ! ¬Ľ

Dialogue à la sortie du studio Jacques Garnier. Ces deux jeunes filles ont assisté à une répétition d'une création du Centre Chorégraphique de Nantes, intitulée Le Festin.

Le principe est novateur et on ne peut plus d√©stabilisant. Spectateur, vous entrez dans la salle de spectacle transform√©e pour l'occasion en table de banquet, et votre place est √† la table. A la mani√®re d'un th√©√Ętre grec, le public encercle les artistes, qui, observ√©s sous toutes les coutures, n'ont pas le droit au faux pas. Le r√©gal peut commencer.

Premier élément choquant : les danseurs fouillent littéralement la bouche de leur partenaires, se croquent les bras... L'appétit s'aiguise. Vite, vous êtes pris dans dans le feu de l'action, et vous vous retrouvez nez à nez avec un danseur, qui utilise la table de banquet pour aire chorégraphique ! Dans ce spectacle, tout est fait pour transformer la nature même du spectateur.

Plus de barri√®re sc√©nique, nous voil√† presque g√™n√©s de soutenir le regard provocant du danseur, qui mime l'approche animale de sa proie gisant sur la table. Il la sent, la l√®che, sans r√©pugner √† cacher ces bruits naturels. Sueur, rythme cardiaque effr√©n√© : le spectateur ressent et sent ce que la sc√®ne chor√©graphique s'obligeait √† dissimuler gr√Ęce √† l'estrade, les gradins. Qu'il est loin le lac des cygnes !

A imiter une meute de chiens affamés, on pourrait croire à une improvisation ordonnée. Rien de tout cela. Il suffit d'entendre un danseur murmurer, à l'oreille d'un partenaire perdu, le tempo si important d'une chorégraphie. Cinq, six, sept et huit. Et en effet, en étant confronté à cette proximité si étonnante des danseurs, les hésitations et les erreurs sont plus visibles... Mais en même temps, cela rend plus humain un danseur.

Et la jeune fille d√©√ßue et apeur√©e s'en est rendue compte : face √† elle, le danseur reproduisait tous les ¬ę d√©fauts ¬Ľ naturels qu'elle essaye tant bien que mal de maquiller.



Le Festin, du 3,4,5,8,9,10 février 2005 à 20h30
de claude brumachon et benjamin lamarche
réservations MCLA : 02 51 88 25 25
Bon appetit, c'est un régal.

2 février 2005
éditer
 

Cette page est certainement valide XHTML, la feuille de style certainement valide CSS

Copyright © Jean-Marie Favreau 2004-2011