WikiJmTrivial

PenseesMatinales

PagePrincipale :: DerniersChangements :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-54-81-216-152.compute-1.amazonaws.com

Pensées matinales


De la vérité en sentiments

Il peut arriver qu'être cher exprime une grande indifférence à votre égard. Quand la vie suit son cours, tranquille, régulière, cette indifférence peut passer inaperçue, le tourbillon du train-train quotidien effaçant les indices de cette froideur.
Puis vient un élément qui perturbe ces journées bien établies, ces douces habitudes. Et là, la vérité surgit, douloureuse, agressive, meurtrière: on n'est rien. Cette nouveauté écrase jusqu'à votre présence, la nuit devient le jour, le travail est le seul refuge. On tente de ne pas y croire, on agite vainement ses bras pour indiquer qu'on est là, qu'on est toujours habité par l'envie d'aimer et d'être aimé.
Mais rien n'y fait, la réalité est écrasante, pesante, destructrice. Et on est là, les bras ballants, à se souvenir de ces jours pas si vieux, où l'ignorance nous baignait dans un bonheur illusoire.

La vérité est douloureuse parfois. Elle fait saigner l'esprit autant que le cœur, et on méprise son aveuglément passé, ses faux espoirs, ces sentiments trompeurs. La vérité est douloureuse, souvent. Mais c'est la vérité.

L'inutile vous salue

Un autre matin. La nuit est restée le jour, le jour n'est plus grand chose. Peau de chagrin, souvenirs d'un passé pas si lointain où souvent le téléphone rompait la monotonie.
D'autres maintenant sont là pour ça. Avoir le sentiment de n'avoir été là que pour faire patienter avant les autres.

Écoute-moi camarade (Rachid Taha)


La chute

Après plus d'un an de promesses, de doux espoirs, la vérité claque. Cette sensation de n'avoir été qu'un « faute de mieux, en attendant » laisse un goût amer. Mais non, je me fais des idées, on ne s'est pas moqué de moi.
Ainsi va la vie.
Et bien qu'elle y aille, je m'en fout.

Famille

La pensée populaire veut que l'on apprécie plus ses amis car « eux au moins, on les a choisi », alors que la famille non. Seulement voilà, quand on perd un ami, il est assez aisé de s'en faire un autre. Perdre sa famille, c'est perdre un bout de sa vie à jamais.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]