WikiJmTrivial

MaisonHabitatClermont

PagePrincipale :: DerniersChangements :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-54-162-234-109.compute-1.amazonaws.com

Maison de l'Habitat de Clermont-Ferrand



À l'occasion des journées du patrimoine 2007, la Maison de l'Habitat de Clermont-Ferrand, gérée par le conseil général, ouvrait ses portes aux visiteurs.
Deux visites commentées étaient organisées à 10h et 14h. J'ai assisté à celle du matin, présentée par Michel Vernin, président de la Maison de l'Habitat.
Voici donc les quelques notes prises pendant la présentation en amphi, avant la visite guidée :

Michel Vernin
Michel Vernin est architecte de formation, a un 3e cycle en aménagement du territoire, et est maintenant ingénieur au conseil général, et notamment président de la Maison de l'Habitat.

Maison de l'habitat
Issue de l'évolution rapide de la société à laquelle le conseil général et les collectivités en général doivent répondre rapidement.
Pour chacune de ces nouvelles tâches de gestions, une association est créée pour la prendre en charge. Ainsi, on retrouve au sein de la Maison de l'Habitat :
Il s'agit donc d'un hôtel de compétences, issu de la réforme des institutions débutée en 1991, avec l'arrivée des communautés de communes, devenues nécessaires pour répondre aux questions liées au logement devenu volatile (plus grandes distances que la commune), car les activités humaines sont volatiles.
C'est la suite logique de l'urbanisation (et la rurbanisation) de la France.
Quelques chiffres : en 1964, la première fois que le nombre d'urbains était supérieur au nombre de ruraux en France (dernier pays d'Europe a avoir basculé). Pour répondre à cette reconfiguration, en 1967 est créée la première loi sur l'urbanisme.
Les compétences des communautés de communes sont multiples. Deux sont obligatoires. Elles sont liées à la gestion du territoire et à l'économie.

La question : comment réintroduire le social?

L'habitat
Définition de l'habitat : « faire de l'habitat un levier de l'aménagement du territoire »

Autour du logement, intégré à la commune, cadre de vie, s'articulent 4 grandes idées :

La Maison de l'Habitat de Clermont-Ferrand est un outil qui a été élaboré en parallèle de la structuration du contenu, depuis 1999 jusqu'à l'inauguration en juin 2006. Le bâtiment a une surface de 2950m².

Le bâtiment de la Maison de l'Habitat
Construit pour répondre à 3 objectifs (ceux d'une démarche de Haute Qualité Environnementale)
L'idée générale est de repenser les matériaux, et non pas d'expérimenter.

L'appel d'offre indiquait que le bâtiment serait mesuré à l'issue de la construction, sur ces 3 objectifs, pour vérifier ce qui avait été annoncé. Les entreprises se sont toutes méfiées, et n'ont pas voulu répondre. Ce sont finalement des entreprises 2nd ou 3e couteau qui ont répondu : nécessité d'une formation.

Les points importants sur lesquels des efforts ont été faits :

Le développement durable est une démarche individuelle pour un bénéfice global.

Le bâtiment a été construit au-dessus du niveau de crue centenaire. On a calculé que dans ce cas, le niveau de l'eau pourrait monter à 1 mètre dans l'Avenue de la République, car les 5 petits rus qui traversent Clermont, descendant de la Chaîne des Puits deviennent alors des torrents. La place de Jaude est d'ailleurs un immense bassin de rétention, réponse globale au fait que les constructions individuelles ne se préoccupent pas de la perméabilité des sols.
La Maison de l'Habitat quant à elle dispose d'un système de rétention d'eau propre, avec toit végétalisé, puis bassin de rétention.

Le bâtiment est également muni d'une VMC à double flux. En hiver, l'air extérieur injecté (qui est réchauffé par l'air sortant) passe ensuite dans des radiateurs spirale au plafond, avant d'être soufflé dans les pièces. En été, on reprend le même circuit, en remplaçant l'eau chaude des radiateurs par de l'eau froide (raffraîchissement et non climatisation).

Les murs (en béton brut) ont une bonne capacité d'absorption de la chaleur. En hiver, c'est intéressant. Cependant, la façade n'est pas exposée au soleil direct (mur végétal + paravents) pour limiter le réchauffement. Les espèces choisies sont des glycines et du chèvrefeuille (blanc et rouge).
Idée de redonner du temps à l'acte de construire (4 années pour que la façade végétalisée soit achevée).

Le bâtiment dispose d'une centrale photovoltaïque, qui produit 6% de la consommation électrique (cellules photovoltaïques vendues pour une durée de vie de 30 ans). L'objectif est d'en faire la démonstration, pour favoriser son développement (et l'amélioration de la technique).

Le béton de chanvre
Sur la plaine de la Limagne, toutes les fermes avaient leur carré de chanvre (pour faire de la toile, des cordes, etc.). C'est donc quelque chose de local. Avec l'écorce, on produit un béton.
La production agricole de la plaine va doucement quitter le tabac (diminution de consommation), pareil pour le maïs et la betterave. Développement prochain du béton de chanvre de Limagne?

Le béton classique est produit à partir de l'exploitation du lit de l'Allier. On a ainsi consommé en 40 ans ce que la nature a mis 40 millions d'années à produire. On peut aussi utiliser de la roche concassée volcanique. Mais c'est peu efficace.C'est d'ailleurs coûteux en transport, et on a perdu le savoir-faire ancestral (les coffrages sont différents, voir la dalle de Vulcania).

Une autre piste est la récupération des matériaux, qui s'installe doucement. On parle de matériaux de reconstruction. Par exemple, 20% du revêtement des routes est récupéré. Mais c'est facile car il y a peu de matériaux mélangés. L'idée est donc d'utiliser des granulats d'origine végétale.

Réponses aux questions

Remarque : la subvention, c'est pas durable. Il faut penser autrement, notamment repenser l'aspect économique de l'habitat (budget sur la durée, et non budget de construction uniquement).

La construction du bâtiment a coûté 5.5 millions d'euros, et a nécessité 40% de temps de conception en plus par rapport à un bâtiment classique.


Photos
Quelques photos de la journée :

Voir aussi


Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]