WikiJmTrivial

InformationsNathalieGettliffe

PagePrincipale :: DerniersChangements :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-23-20-60-138.compute-1.amazonaws.com

Informations sur Nathalie Gettliffe

Nathalie Gettliffe est une femme impliquée dans une séparation conjugale franco-canadienne (elle est française). Deux enfants sont également impliqués dans cette tourmente. Cette page est consacrée au recensement des différentes informations autour de cette affaire, rendue publique à la suite de l'emprisonnement de cette jeune femme au Canada.

Église internationale du Christ

Cette situation est étroitement liée à l' Église internationale du Christ, que son ancien époux a rejoint peu avant leur séparation, et qui en est semble-t-il à l'origine. D'après Wikipédia, elle est aussi connue sous les noms de Église du Christ de Boston, Église du Christ de Paris (1986), Église du Christ de Lyon (1992), etc.

Quelques informations sur cette secte

* http://www.prevensectes.com/christ.htm est un site très complet, qui propose de nombreux liens permettant de saisir toute la dangerosité de la secte.
* http://www.tolc.org/frnets.htm : un témoignage (humiliations, sacrifices, etc), on y lit entre autres «la secte demande à ses adeptes de donner 10 % de leurs revenus».
* http://www.prevensectes.com/christ2.htm cette secte est dès 1998 présentée par un reportage de France 2.
* http://www.assemblee-nationale.fr/rap-enq/r2468.asp l'église, sous son nom français Eglise du Christ de Paris a été reconnue comme secte par l'état français dès 1996

Chronologie reconsituée

Une chronologie plus détaillée peut être trouvée sur usherbrooke.ca (qui est une version pdf d'un article du Monde)
- 1999: Scott Grant et Nathalie Gettliffe vivent à Vancouver depuis dix ans. Les époux se mettent à fréquenter, sur les conseils d'amis, l'Eglise du Christ internationale. Nathalie refuse d'adhérer à cette secte, contrairement à son époux.
- 2000: Nathalie Gettliffe fuit le domicile conjugal.
- 2001: Nathalie Gettliffe vient de finir sa scolarité de doctorat au Canada, et quitte ce pays avec ses enfants pour la France, ou elle entreprend de rédiger sa thèse. Elle fuit ainsi l'emprise que la secte exerce sur ses enfants.
- 2004: Le TGI de Privas ordonne le retour des enfants au Canada chez leur père assortissant cette décision d'une mesure d'exécution provisoire (voir point justice et Convention de La Haye).
- 12 avril 2006: elle revient au Canada pour soutenir sa thèse de doctorat. Elle est interpelée puis incarcérée pour violation d'une décision de la Cour suprême de Colombie-Britannique l'interdisant d'emmener ses enfants hors de cette province (voir le Figaro)
- 5 juillet 2006: Joséphine et Maximilien, les enfants de Nathalie passent la journée aux côtés de gendarmes et d'intervenants médico-sociaux. Ils sont rendus dans le mois à leur père.
- Juillet 2006: Les deux enfants sont venus voir leur mère en prison à la fin du mois de juillet, mais leur père a mis fin à ces visites. «les deux enfants, depuis leur retour au Canada, auraient été confiés par leur père à un psychologue "condamné à 16 reprises, notamment pour cruauté envers des enfants"» (voir le Nouvel Obs)

Notes dans la presse et sur les sites internet

(D'après Le Figaro, l'Express, etc)
- «Me Gaffar précise que le mandat d'arrêt émis en 2001 contre Nathalie Gettliffe a été annulé en 2004 pour des raisons qu'elle ignore. La doctorante de l'Université de Colombie-Britannique (UBC), a dès lors été arrêtée en vertu d'un nouveau mandat : la justice l'accuse d'avoir violé une décision de la Cour suprême de Colombie-Britannique l'interdisant d'emmener ses enfants hors de cette province.»
- «Le recrutement agressif de cette Eglise a cependant été mis en cause, récemment, par des campus, au point de vouloir le bannir des sites»
- «Jennifer M. Phelps, directrice des services étudiants de UBC, explique que Nathalie Gettliffe était venue à Vancouver pour soutenir sa thèse le 12 avril [2005] : « Il n’est pas rare que nos étudiants de doctorat travaillent sur leur thèse depuis l’étranger, mais la soutenance doit toujours avoir lieu ici. » Selon des sources autorisées, Nathalie Gettliffe avait terminé sa scolarité de doctorat lorsqu’elle a quitté le Canada en 2001. La doctorante du département d’études françaises, hispaniques et italiennes de l’université a donc rédigé sa thèse en France. »
- http://sunirpourproteger.monsite.wanadoo.fr/page5.html et http://www.minorites.org/article.php?IDA=2930 aux personnes qui affirment que Nathalie n'a pas quitté le Canada pour fuir la secte, on trouve des traces de cette affirmation dès 2004
- Un dossier assez dense: http://intimeconviction.over-blog.com/categorie-413108.html
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]