WikiJmTrivial

EmissionMarieCurie

PagePrincipale :: DerniersChangements :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-54-198-71-184.compute-1.amazonaws.com

Marie Curie


Ressources

Quelques éléments


Texte


Introduction


Quand on vous dit Marie Curie, vous pensez à quoi ? « Ah bin Pierre et Marie Curie, ils ont découvert la radioactivité, c'était au début du XXe siècle. » Ok, ok, mais vous avez remarqué comme Pierre s'est incrusté dans votre esprit, directement ?

C'est assez incroyable quand même. Certes, Pierre a fait des trucs, mais comme on va le voir au fil de cette chronique, Marie Curie a été une femme exceptionnelle, une vraie femme super-héros. Et pourtant, on dirait que l'histoire ne la retient que comme faisant partie du duo Pierre et Marie.

Tiens d'ailleurs, pourquoi cet ordre dans les prénoms ? Tout pousse à utiliser Marie et Pierre :
Et pourtant, combien de rues, d'écoles portent le nom de Pierre et Marie Curie... Frustrant non ?

Histoire

Un peu d'histoire alors, pour raconter qui a été Marie Curie. Cette Polonaise du nom de Maria Skłodowska est née à Varsovie le 7 novembre 1867. Après un parcours scolaire brillant, elle se retrouve confrontée à l'interdiction des université aux femmes, et rejoins en 1891 la France pour poursuivre ses études en mathématiques et physiques.

Elle obtient en 1893 sa licence ès-sciences physiques, en étant première de sa promotion, puis un an plus tard sa licence ès-sciences mathématiques, en étant seconde. En 1896, elle est reçue première à l’agrégation de physique.

Elle entame alors ses recherches sur le rayonnement de l’uranium pour son doctorat. Un an plus tard, Pierre (qu'elle a épousé en 1895) abandonne ses propres recherches pour la rejoindre dans ses travaux sur la radioactivité.

Ils obtiennent en 1904 avec Henri Becquerel le prix Nobel de physique. En 1906, Pierre meurt renversé accidentellement par une voiture à cheval.
Cette même année, elle le remplace à son poste de professeur à la Sorbonne. Marie devient ainsi la première femme à enseigner dans cette université. En 1909, elle est nommée professeur titulaire dans sa chaire de physique générale, puis de physique générale et radioactivité.

En 1911, elle reçoit un deuxième prix Nobel, de chimie cette fois-ci. Cette même année, elle rate de justesse sa nomination à l'académie des sciences, dans une atmosphère noséabonde de misogynie, de xénophobie et d'antisémitisme. « L'affaire Langevin » (pendant laquelle les journaux lui reprochent une relation avec un homme marié) continue de la déstabiliser. Elle réussira tout de même à faire face à ces tentatives de déstabilisation, et continuera ses travaux comme directrice du laboratoire de physique et de chimie de l'Institut du Radium.

Pendant la première guerre mondiale, elle participe à la conception de 18 unités chirurgicales mobiles, qui seront au cœur du dispositif médical...

Très malade, elle décède en 1934 d'une leucémie, conséquence d'une trop grande exposition aux éléments radioactifs, sans pour autant avoir arrêté de diriger son laboratoire.

Femme super-héros

Que retenir de cette vie exceptionnelle ? D'un premier abord, on pourrait se dire qu'elle a dédié sa vie à la science, on l'imagine travaillant d'arrache-pied, scientifique au quotidien triste. C'est oublier qu'elle a eu une riche vie privée, avec ses deux filles, ses amours... C'est oublier ses prises de position discrètes mais fermes en faveur de la paix et de la condition des femmes.
Si Marie Curie a choisi sciemment de ne pas s'impliquer dans le militantisme médiatique pour ces causes,
sa fille Irène souligne « son féminisme intransigeant, sa révolte contre l’état social actuel, son désir passionné de voir se réaliser une entente pacifique entre les peuples ».
En maîtrisant son image publique, Marie Curie a profondément marqué, par son comportement (et sans avoir presque jamais adopté une posture militante), la cause du progrès social par la science, la volonté de compréhension internationale entre scientifiques, la cause démocratique et celle de la paix, la cause des femmes et de leurs droits.

À retenir


Si on voulait résumer en quelques mots clé à quel point Marie Curie est une femme super-héros, on pourrait faire la liste suivante :
À une période où les femmes devaient se battre pour simplement exister dans la société publique, je trouve ça époustouflant...
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]