WikiJmTrivial

DemocratisationDuLibre

PagePrincipale :: DerniersChangements :: ParametresUtilisateur :: Vous êtes ec2-54-221-93-187.compute-1.amazonaws.com

Côté communauté

Consommateurs vs convaincus

Vaut-il mieux avoir une large communauté d'utilisateurs de logiciels libres « consommateurs », ou avoir une base restreinte mais solide de personnes convaincues par le projet?
On peut prendre comme exemple le succès grandissant d'Ubuntu, et se demander s'il est réellement bénéfique au libre. Bien sûr, nombre de personnes diront qu'ainsi la communauté libre profite d'un meilleur retour des bugs, d'une publicité étendue, d'une démocratisation de l'utilisation grandissante (la boucle vertueuse). Mais ces utilisateurs, même s'ils sont nombreux, ne sont pas utilisateurs par conviction au libre, et si demain une solution plus fun, plus simple ou plus à la mode existe, alors
il n'hésiteront pas à franchir le pas et à quitter le libre.
Et c'est d'autant plus ennuyeux qu'entre temps, ils auront peu ou pas aidé à la traduction, à l'amélioration des outils, se comportant en consommateurs.

L'énergie que les développeurs mettent à satisfaire des besoins immédiats et peu viables (ubuntu) est peut-être trop coûteuse en rapport au bénéfice réel pour la progression du libre.

Installer ou sensibiliser?

Quand on cherche à promouvoir le libre, différentes actions sont envisageables. Parmi celles-ci on trouve l'aide à l'installation de systèmes libres, et la sensibilisation aux idées du libre. On s'intéresse ici aux bénéfices comparés pour le libre de ces actions.

De plus en plus de personnes choisissent d'installer un système libre (partiellement ou non) sur leur ordinateur. La distribution GNU/Linux Ubuntu en est l'un des vecteurs principaux. Les nouveaux utilisateurs sont heureux d'avoir à leur disposition un système gratuit, facile à installer, que l'on peut mettre à jour simplement pour profiter de nombreuses innovations.
Cependant, peu de ces nouveaux utilisateurs apprécient ou soutiennent le principe de logiciel libre. La gratuité est souvent leur majeur motivation, à laquelle s'ajoute éventuellement l'anticonformisme ou la sécurité d'un tel système. Certes, ces nouveaux utilisateurs pourront être conquis par le mode de fonctionnement du libre... Mais ils n'hésiterons pas à installer le driver propriétaire qui leur manquera, ou continueront à utiliser un logiciel propriétaire par habitude alors qu'un logiciel libre correspondant existe.
On pourrait se dire que « chacun fait comme il le veut, ce qui compte c'est que ça marche, le libre on s'en moque ». Seulement voilà, moins les utilisateurs de logiciels libres seront attentifs aux solutions qu'ils utilisent, moins les éditeurs de logiciels s'intéresseront au libre, et moins les fabriquants de matériel n'accèpteront de produire des drivers libres. On risque alors de se retrouver avec des systèmes libres dépendants de logiciels propriétaires, ce qui est inacceptable.

À l'inverse, une personne convaincue par l'idée du libre franchira tôt ou tard le pas en installant un système libre. En faisant de la sensibilisation au libre plutôt qu'en tentant d'installer des systèmes libres sans rien en expliquer, on s'assure un plus grand nombre d'utilisateurs avertis, ceux-là même qui assureront le futur du libre.

la course à l'installation de systèmes libres n'est donc pas une solution pertinente, et apportera probablement moins à long terme qu'un travail de sensibilisation de fond.

Voir aussi


Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]