jmtrivial

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Archive pour la catégorie 'Associatif' s'abonner au flux

Financement participatif à Radio Campus Clermont-Ferrand

Vendredi 4 avril 2014

À Radio Campus Clermont-Ferrand, l’équipe des bénévoles s’active pour réveiller un peu plus la radio. Et parmi les projets en cours, on a commencé un gros chantier de réaménagement du studio public situé au rez-de-chaussée de l’immeuble qu’occupe la radio. On profite donc de l’occasion pour faire un appel à financement participatif, afin de rendre plus confortable pour tous le lieu. Allez faire un tour sur le projet ulule du live in room, et rejoignez les participants pour aider la radio à améliorer son accueil et son contenu !

Radio Campus 2013-2014

Samedi 18 janvier 2014

Cette année, mon activité associative tourne majoritairement autour de Radio Campus. J’en parlais déjà il y a un peu plus d’un an, et ça continue. C’est d’ailleurs pour bonne partie la raison de mon manque d’écriture ici : j’ai très peu de temps hors de l’université et de la radio pour venir écrire quelques bafouilles sur l’internet. Voici donc un résumé de mes activités récentes là-bas.

Bureau de l’association

En début d’année universitaire, la présidente de l’association s’est éloignée de Clermont-Ferrand. La durée maximale de son mandat (4 ans d’après les statuts) ayant été atteint, nous avons donc renouvelé son poste, ainsi que le bureau en entier. Après quelques discussions au sein du CA, nous avons décidé de mener une expérience : fonctionner pendant 5 mois de manière coopérative, avec un bureau plus théorique que fonctionnelle, et avec pour objectif d’élargir le CA le plus possible. Nous avons ainsi quasiment doublé l’effectif du CA en quelques semaines, et aidé l’association à avancer dans la direction de la collégialité et de la démocratie. Nous ne sommes pas encore à la fin de ces 5 mois, mais je trouve que ce fonctionnement porte déjà ses fruits : meilleures discussions, prises de responsabilité individuelles marquées, avancée sur des dossiers de fond, règlement rapide d’éléments de fonctionnement. J’espère que nous arriverons à garder cette dynamique dans les prochains mois.

Émission la pelle à tarte

L’émission la pelle à tarte continue pour sa deuxième saison, avec la même équipe, et un concept légèrement revisité. Le thème de l’année est l’élection municipale, que nous couvrons à notre manière : chaque émission est consacrée à un candidat fictif, mais fortement inspiré de la réalité, que l’on croise avec un thème tout autant loufoque. À vrai dire, on s’éclate bien, et on a du mal à se contraindre à une heure d’émission.

Plateaux extérieurs

Cette année, je ne participe plus qu’à une seule émission régulière. Mais j’aime beaucoup l’antenne, et j’ai toujours envie d’apprendre un peu plus. J’ai participé à plusieurs plateaux extérieurs, notamment pour apprendre un peu plus sur les techniques d’interview. Tout d’abord en début d’année, nous avons organisé en collaboration avec Astu’sciences trois plateaux extérieurs dans le cadre des 72 heures de webradio fête de la science. J’ai participé à deux de ces plateaux au nom de l’équipe de science alors. C’était super intéressant, n’hésitez pas à y jeter une oreille !

Un peu plus tard, j’ai participé avec Adam à un plateau en direct depuis le hall de la Rotonde, où nous avons interviewé les têtes de liste des différents candidats aux élections étudiantes de l’Université d’Auvergne. La discussion a été équilibrée, et plutôt informative pour les auditeurs je pense, même si le taux de participation a finalement été tout aussi mauvais que les années passées…

Matinales

En décembre, alors que je passais un matin à la radio, une discussion avec les salariés présents m’appris que le journaliste était malade. La conséquence : pas de matinale le lendemain matin ! Fichtre, diantre, que faire ! C’est ce qui m’a conduit à animer ma première matinale. Et le hasard a bien fait les choses, car j’ai ainsi découvert le spectacle Bien vu Miro !, qui traite de manière ludique, drôle et pédagogique de la cécité.

L’expérience de l’animation de la matinale m’a bien plut, et j’en ai profité pour recommencer à 6 reprises en janvier. L’interview est un exercice vraiment chouette, et je me suis beaucoup formé à l’aspect animation que je ne connaissais pas auparavant. Tout simplement passionnant !

Ces invités avec qui discuter dans la matinale me confortent donc dans l’idée de commencer l’année prochaine un projet d’émission basé sur l’interview, dans une forme encore à définir. Et puisque j’ai pris goût à la matinale, c’est naturellement que j’ai accepté la proposition de Thibaut de faire une chronique dès le mois de janvier. Ça sera donc un jeudi sur deux, et le sujet abordé sera je pense de la vulgarisation mathématiques. Affaire à suivre !

Projets étudiants…

Cette année, j’ai démarré plusieurs projets avec mes étudiants autour de la radio, que ça soit l’organisation de concerts ou la mise en place d’un sondage pour mieux connaitre notre auditeur. Nous initions aussi cette année des partenariats avec formations universitaires grâce aux contacts d’invités enseignants que j’ai pu avoir au fil des émisssions. Plutôt intéressant…

Et toi, tu fais quoi pour ma ville ?

Mercredi 15 janvier 2014

Vendredi dernier, Radio Campus Clermont-Ferrand a accueilli les têtes de listes aux élections municipales clermontoises pour deux heures de discussion-débat. Nous avons eu l’occasion d’écouter grâce à Ben et Iabe de l’émission les rapporteurs des échanges souvent intéressants, parfois très en dessous de la ceinture, mais globalement très informatif sur les 5 candidats présents. Nous avons pu écouter sur différents sujets (urbanisme, budget, vie associative, etc.) tous les candidats : Antoine Rechagneux, Jean-Pierre Brennas, Olivier Bianchi, Alain Laffont et Mireille Lacombe.

Pour réécouter le débat, c’est par ici :

Débat Les municipales 2014 (10 Janvier) by Lesraporteurs on Mixcloud

Toujours plus de Radio Campus

Samedi 6 octobre 2012

Il y a près d’un an, j’évoquais quelques-unes de mes activités radiophoniques. Au menu, participation occasionnelle à quelques émissions, mais surtout animation d’une émission bi-mensuelle, les aventures du comte de Malamanteau. La rentrée étant maintenant bien entamée, j’avais envie d’écrire ici un peu plus au sujet de la suite de ces activités.

Conseil d’administration de la radio

Dès la fin de l’année 2011, j’avais pris l’habitude avec Thomas de participer en tant qu’invité au CA de la radio, afin de comprendre un peu comment tout ça fonctionne. Et puis finalement, au début de l’année 2012, j’ai demandé à entrer au CA, et suis donc maintenant membre administrateur de la radio. Voilà une activité passionnante bien que très prenante. En effet, la gestion quotidienne d’une association avec trois employés, et une volonté de qualité d’antenne, ça implique pas mal de choses : organisation de la rentrée, participation à des commissions telle que la commission grille d’antenne (pour sélectionner les nouvelles émissions) ou la commission geek (on travaille sur le site internet, mais il nous manque des brase), recrutement de nouveaux employés, etc. Pas mal de décisions à prendre, la participation à plein d’activités, d’animations, d’actions. Voilà quelque chose d’humainement très riche.

La panthère rouge

J’avais commencé la radio il y a quelques années comme chroniqueur occasionnel dans l’émission la panthère rouge. J’avais toujours dans l’idée d’y participer, mais le manque de temps m’en empêchait. Pour la dernière de l’année 2011-2012, Lise m’a tout de même proposé d’y participer, et le sujet abordé — le parti pirate — ne pouvait que me motiver. Allez donc tendre une oreille à cette dernière de la saison principale, émission qui parle de révolution. Depuis, la panthère rouge a repris du micro pour une nouvelle saison, et là aussi, vous y trouverez un contenu plein d’intérêt. Foncez !

Les aventures du comte de Malamanteau, saison 2

Tout comme la panthère rouge, l’émission les aventures du comte de Malamanteau a repris en septembre 2012 la route des studios. En reprenant quasiment le même format et la même équipe, l’émission a repris le 19 septembre, avec une destination originale, intitulée summer-trip. Toujours du bon son, plein de choses passionnantes, de la culture et de la passion.

La pelle à tarte

Et puisqu’une seule émission, c’est un peu facile, j’ai décidé cette année de me lancer avec quelques amis dans deux nouvelles émission. La première s’intitule la pelle à tarte. Il s’agit d’une émission satirique et politique, emmenée par une équipe de 7 personnes : Alice, Cécile, Claire, Lise, François, Pierre et moi-même. Le thème de la première émission était « le fascisme en milieu sous-marin ». L’occasion d’aborder plein de sujets plus ou moins graves, sur un ton toujours très décalé. Promis, bientôt le podcast sera en ligne.

Science alors !

La dernière émission à laquelle je participe s’appelle Science alors !. Comme l’indique le site de l’émission, il s’agit de faire dialoguer chaque mois sciences dures et sciences humaines autour d’un sujet commun. Des interviews, des invités, des chroniques rafraîchissantes, un agenda local scientifique, voilà plein de choses à découvrir, dans cette émission animée avec Cécile et Claire. Après la première émission qui abordait la question de l’intérêt de la recherche, que vous pouvez écouter en ligne, le 22 octobre nous explorerons quelques-unes des réponses possibles à la question : « le progrès, une idée rétrograde ? »

L’atelier jaune

Jeudi 8 décembre 2011



Atelier jaune

Cela faisait quelques mois que je passais devant le 14 de la Treille sans prendre le temps de m’y arrêter. Parfois il y avait de l’animation, des gens qui semblaient heureux, parfois ça semblait assez calme, mais tout aussi intriguant. Au fil des articles, des billets de blog, ici ou là, on comprend que c’est un lieu intéressant. Et puis finalement, la butte est un endroit petit, et de fil en aiguille, un jour j’ai poussé la porte de de l’Atelier jaune. Et comme beaucoup, je crois que je suis tombé sous le charme.

En quelques mots, voilà maintenant près d’un an que le projet a pris forme, en une maison de quartier. Un lieu pour vivre, pour se rencontrer, un dépôt-vente, un endroit où les collectifs s’expriment, où les concerts et évènements culturels se mêlent, où les artistes résidents croisent la vie du quartier. D’après les anciens, on y retrouve un peu le bouillonnement qui faisait l’originalité de ce quartier de Clermont-Ferrand, avant qu’il ne devienne petit à petit qu’un lieu de passage.

À l’atelier jaune, on croise des gens de Cephisa Kartonera, des frères du mystère, des membres de radio campus, des performances réalisées dans le cadre de musique en friche, des artistes en résidence comme Sébastien Guerrier il y a peu, un boulanger qui vient déposer son pain artisanal, la Lune Rouge, et mille autres personnes, projets, soirées tout aussi passionnantes. Les choses se mettent petit à petit en place, on parle d’un site internet, on apprécie l’agenda en ligne qui permet de repérer les évènements intéressants, qui permet aux membres de s’organiser pour les permanences. Car le lieu a plein d’originalités. On peut par exemple citer le fait qu’il est ouvert tous les jours de 9 heures à 22h30, qu’il est géré dans un esprit collégial, que toute personne qui franchit le seuil de la porte adhère au projet, et que tout est à participation libre, excepté les produits en dépôt-vente.

Et pour le plaisir des papilles, on y retrouve la Damoiselle, cette bière artisanale de la région. Bref, mille raisons de vous arrêter à l’atelier jaune, quand vous passerez rue de la treille !

Edit : on peut contacter l’Atelier Jaune par téléphone au 09 81 30 61 19.

Les aventures du comte de Malamanteau

Mercredi 26 octobre 2011

Cela fait quelques temps maintenant que j’ai mis les pieds (et la voix) à Radio Campus. C’est grâce à Lise, qui m’a invité à participer à son émission la Panthère Rouge. Dès le début, j’ai trouvé ça assez stressant, mais en même temps enivrant, motivant, passionnant. Ces derniers temps, les crénaux du dimanche n’étaient pas praticables pour moi, et j’ai petit à petit perdu le fil des émissions. Finalement, j’en ai fait assez peu avec Lise.

Et puis cette année, avec quelques amis, une idée a mûri : construire une émission de radio, toujours sur la même station, mais cette fois-ci à portée culturelle et musicale, autour d’un personnage imaginaire, le comte de Malamanteau. Ainsi, nous avons décidé de suivre son itinéraire à travers le monde, et de s’arrêter toutes les deux semaines dans un nouveau pays, afin d’en découvrir quelques-unes des facettes musicales et culturelle. Après notre première halte en Afrique du Sud, nous nous sommes arrêtés la semaine dernièe à Nairobi, au Kenya.

L’émission les aventures du comte de Malamanteau est bien sûr diffusée en direct, un mercredi sur deux de 18 heures à 19 heures, et rediffusée le mercredi suivant au même horaire. On peut soit l’écouter sur 93.3 FM, soit l’écouter en streaming sur le site de Radio Campus Clermont, ou encore écouter l’émission en podcast sur le site de l’émission, à l’adresse http://malamanteau.fr. Le blog n’est pas ici dans sa version définitive, nous travaillons à un site plus adapté. Faute de mieux pour l’instant, vous devrez vous satisfaire du moteur de blog d’arteradio, qui est assez limité, et peu adapté à nos envies.

Parmi les chroniques qui se mettent en place, on peut citer le « Canard sonore », animée par Virginie, un peu à la manière de Karambolage, en proposant un morceau de musique faisant référence à l’actualité. On retrouve aussi régulièrement la chronique de Romain « Folk is dead », une rubrique pleine d’énergie, qui vous surprendra par son contre-pied constant aux idées reçues. Enfin, nous anonçons à chaque fin d’émission la destination suivante, aussi n’hésitez pas à faire des suggestions musicales sur le blog de l’émission.

Actualité clermontoise

Mardi 16 novembre 2010

En ces temps chaotiques, où il fait bon ne pas être Rom, ne pas être chômeur, ne pas être journaliste, ne pas être ouvrier, ne pas être élève d’une école qui se délite, ni même patient d’un système de santé toujours plus démentelé, bref, en ces temps sombres pour la Liberté, l’Égalité et la Fraternité, on n’a pas envie de rester les deux pieds dans le même sabot. Bon, chacun agit à son niveau. Pour ma part, c’est plutôt au niveau local…

Après les « mouvements sociaux » des dernières semaines, les AGs, les manifs, les réunions de mobilisation, un petit groupe de clermontois s’est retrouvé le 5 novembre pour participer à un flash-mob national. On n’était pas très nombreux, mais l’expérience a intrigué un peu de monde, et les médias étaient là.

Plus récemment, et comme toutes les deux semaines maintenant, j’ai participé à l’émission Panthère Rouge, sur Radio Campus Clermont. Que dire, sinon que l’émission a été sauvée du naufrage par Lise, qui a été à la fois chroniqueuse et ingénieur son. Pour les sujets abordés, on a parlé actualité, accaparement des terres, et femme super-héros.

Enfin, je ne manque pas de relayer ici les perturbations qui ont touché Indymedia Auvergne, le site d’information alternative en open-publishing. Pour que de tels outils ne tombent pas dans l’oubli, et qu’on ai toujours la possibilité d’ouvrir un œil sur ce qui se passe pas loin, n’oubliez pas d’y poster !

Site internet des RMLL

Jeudi 18 décembre 2008

Cette année étant ma dernière année de thèse, j’ai choisi de réduire nettement mes activités associatives et extra-universitaires. Cependant, j’ai tout de même gardé un engagement qui me tenait à cœur.

En effet, je pouvais difficilement passer à côté de l’organisation des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2009, qui se dérouleront à Nantes en juillet. D’une part, c’est la ville de mon enfance, et celle de mon premier LUG. D’autre part, la porteuse du projet est Scara, et on retrouve dans l’équipe organisatrice Kolter, Gwen ou encore Fred. De nombreuses personnes de Linux-Nantes, ou de Gulliver, les LUGs de l’ouest dont j’ai été membre sont aussi impliquées.

Bref, je ne pouvais pas dire non, et en plus d’être une petite main pour le thème Libre en Sciences, je suis très impliqué dans l’équipe de communication.

Après avoir raffiné la charte graphique de l’évènement, nous avons commencé à décliner les différents supports de communication (affiches, flyers, etc.). Mais le plus gros du travail a été la mise en place du site internet. Avec Uty et Scara à la barre, nous avons adapté et affiné les idées directrices de la charte graphique pour aboutir à quelque chose d’assez sympa. Les thèmes sont donc le Libre, symbolisé notamment par un héron s’envolant (oiseau caractéristique de la région de Nantes), le monde, avec une carte de la planète en haut des pages du site, et Nantes, avec un profil schématique de la ville au pied de chaque page. Nous avons choisi comme couleurs dominantes le vert et le bleu, qui sont les couleurs portées par les partenaires locaux (Université, ville, etc.).

Bref, plutôt qu’un grand blabla, voici un lien vers le site internet des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, édition 2009.

PS : par contre, pour le logo pas très esthétique, assez chargé et un peu sexiste, on a dû faire avec, c’est historique, et pour l’instant le gagnant du concours de logo n’a pas été élu…

Coopérative d’habitants

Vendredi 10 octobre 2008

Avoir un toit au dessus de la tête, et savoir qu’on en aura un demain, c’est un gage de sérénité.

Cependant, je ne trouve pas la notion de propriété des plus agréables en général. L’acquisition d’un logement n’est donc pas pour moi un objectif, une raison de vivre, ni moins un symbole de réussite sociale. Pour autant, la solution que je pratique actuellement — la location — ne me satisfait pas. En effet, si je ne suis pas propriétaire, j’entretiens tout de même ce système en payant mon loyer à un tiers qui est lui propriétaire (et au passage rentier). Une solution alternative à ces deux approches est le squat, mais ça nécessite de faire un choix de vie plus global.

maison

Jusqu’à présent je ne voyais pas de solution satisfaisant à la fois mes besoins et mes idéaux. Et puis j’ai entendu parler des coopératives d’habitants. En France, l’une des principales structures qui aide ce genre de projet est l’association Habicoop. Ce n’est peut-être pas encore l’idéal, mais le fonctionnement ressemble un peu aux scops, et me semble partir dans une direction intéressante. Bien développée en Allemagne, cette alternative semble émerger doucement en France. À suivre !

Clermont-Ferrand : ça s’améliore

Dimanche 21 septembre 2008

Plusieurs fois ici j’ai exprimé quelques regrets (voire plus) quant à la vie à Clermont-Ferrand. Sur au moins deux plans, un petit plus est venu compenser la dureté de la rentrée.

Tout d’abord, je vous faisais part ici en avril dernier de la difficulté d’expression pour une association à Clermont-Ferrand. Difficile de dire si la politique municipale a évolué, si nous avons sû parler aux bonnes personnes, ou encore si le changement d’équipe municipale a suffit, mais nous avons obtenu l’autorisation d’utiliser le kiosque de la place de Jaude que la municipalité réserve aux associations. Nous avons donc pu tenir ce stand samedi 13 septembre 2008, malgré le mauvais temps. Un expérience que nous souhaitons renouveler !

Kiosque

D’autre part, j’avais aussi eu l’occasion de parler ici des portes-ouvertes du 92e régiment d’infanterie, où l’activité principale était de brûler des cartouches en faisant des démonstrations de tir. Activité probablement passionnante pour qui s’intéresse à ces armes, mais nettement moins satisfaisante d’un point de vue pollution sonore pour les riverains. Cette année, peut-être à cause d’une tuerie lors d’une telle manifestation à Carcassonne, ou encore en soutien aux soldats français en Afghanistan parce qu’ils étaient envoyés au front sans suffisamment de matériel, voire pour manifester contre les remaniements militaires de cette année, toujours est-il que cette année, Ô miracle, ils ont choisi de ne pas faire de démonstration armée. Ils ont préféré jouer de la trompette et faire tourner en rond leurs blindés légers. Un pas dans le bon sens ?