Le sonoscope, outil à décrire sa pratique créative

Avec Théo, en ren­trant de Brux­elles, où nous étions aux 35 ans de Radio Panik avec les copains copines d’Utopie Sonore, on dis­cu­tait du défi que l’on se lance sou­vent, et qui con­siste à se lancer dans une créa­tion col­lec­tive avec des per­son­nes que l’on apprend à décou­vrir pen­dant ce proces­sus créatif.

Ça nous arrive au sein du cri de la girafe, mais aus­si à Radio Cam­pus, aux Utopies Sonores, etc.

Chacun·e des participant·e·s vient avec des envies dif­férentes, sur la forme, sur la manière de procéder, sur le type de pro­pos que l’on veut porter. Par­fois, ces envies sont proches de ses pra­tiques. Par­fois, un·e participant·e a envie de sor­tir de sa zone de con­fort. C’est vari­able. Mais au moment de se lancer dans la créa­tion col­lec­tive, ces envies sont rarement exprimées : on va par­ler de plein de choses, évo­quer des idées de con­tenu, des inten­tions, des exem­ples de créa­tions passées. Mais on n’abordera pas sou­vent la manière dont on va créer ensem­ble.

Alors, en atten­dant que les gilets jaunes lais­sent pass­er aux voitures leur bar­rage fil­trant à la fron­tière fran­co-belge, on a com­mencé à imag­in­er un truc, le sono­scope. Ça se présente comme une série d’échelles, où on se posi­tionne, décrivant ain­si notre pra­tique actuelle, ou celle que l’on appelle de nos vœux. Puis on peut ensuite partager cette représen­ta­tion syn­thé­tique à ses copains et copines.

Par exem­ple, voilà à quoi ressem­ble mon proces­sus créatif en son en 2018.

Bon, je ne sais pas encore com­ment l’outil va évoluer, si on pour­ra super­pos­er deux sono­scopes pour con­stater leur simil­i­tude ou leur dif­férence, si on va ajouter des échelles, si on va faire évoluer la forme, mais j’ai rapi­de­ment écrit un bout de code pour matéri­alis­er cette idée grif­fon­née sur un car­net… 

Le sono­scope, vous en pensez quoi ? On a besoin de votre avis !

5 thoughts on “Le sonoscope, outil à décrire sa pratique créative”

  1. Hey JM ! cool le Sono­scope (!!) mais en réac­tion j’ai surtout des ques­tions : com­ment mesur­er selon des direc­tions qu’on n’oppose pas for­cé­ment (matière/vision) et avec une déf­i­ni­tion de ces direc­tions qui peut vari­er selon les auteur mais aus­si les créa ? en quoi le sono­scope rem­place avan­tageuse­ment la sim­ple dis­cus­sion ? est-ce que cet out­il ne sert pas plutôt une analyse de la créa­tion sonore plus qu’il n’aide à l’échange avant créa col­lec­tive ? on en par­le !
    Et bis­es appuyées.

  2. Mer­ci pour tes retours !

    Je suis d’accord pour dire que l’outil ne rem­place pas la dis­cus­sion, mais plutôt qu’il peut être un out­il pour ini­ti­er cette dis­cus­sion, en per­me­t­tant de don­ner des grands sujets. Peut-être que l’outil peut servir en analyse de créa­tion aus­si.
    Mais je trou­ve qu’on n’aborde pas assez ces sujets, pos­si­ble­ment aus­si parce qu’on n’a pas for­cé­ment mené de réflex­ion dessus.
    Je trou­ve intéres­sant que tu n’opposes pas matière à vision. Je suis d’accord pour dire que sou­vent les deux se font écho, mais j’ai l’impression que pour un même con­texte, il peut y avoir une pré­dom­i­nance de l’un ou de l’autre, chez cer­taines per­son­nes, ou sur cer­tains pro­jets…

    Je me demande s’il ne manque pas aus­si un axe « impro­visé / écrit », avec à l’un des extrêmes l’improvisation totale, et à l’autre un doc­u­men­taire mon­té dans reaper, avec entre les deux l’émission à con­duc­teur avec PADs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.