Utopie Sonore 2018

L’été, c’est le moment où on recharge ses bat­ter­ies pour l’année, où on vit ces petites par­en­thès­es de ren­con­tres, de décou­vertes, de créa­tion… Cette année, il y a eu des vis­ites de châteaux, et puis des moments en famille, avec des ami·e·s, d’autres encore à prof­iter de temps seul. J’ai aus­si avancé en recherche, et fait plein d’autres choses.

Et puis il y a eu Utopie Sonore. Comme l’année dernière, et celle d’avant aus­si. Une petite semaine à cent fon­dus de son, à la Cour des Aulnays, où retrou­ver plein de gens qui sont devenus des amis au fil des retrou­vailles en fes­ti­val, ren­con­tres et autres rési­dences. Utopie Sonore en août, c’est le point d’orgue, le moment d’expérimenter de nou­velles choses, de faire de nou­velles ren­con­tres, et de vivre pleine­ment une utopie : coupés du monde, sans télé­phone, avec la même envie de faire ensem­ble, et d’apprendre de nou­velles pra­tiques.

Cette année, avec les gira­phones, on est venu·e·s à cinq, avec plein de propo­si­tions, cer­taines au pro­gramme, d’autres plus con­fi­den­tielles.

La propo­si­tion prin­ci­pale du col­lec­tif, ça a été Exquise valise, une créa­tion col­lec­tive sur le principe du cadavre exquis, pilotée par Aurélie, et dont le ren­du final est vrai­ment réus­si.

Pour la deux­ième année, on a relancé l’idée de la bib­lio­thèque éphémère, où cha­cun amène ses livres. C’est la pre­mière chose que j’ai con­stru­ite en arrivant : les étagères et l’espace lec­ture pour accueil­lir livres et lecteurs… La pho­to ci-dessous a été prise avant l’arrivée des fes­ti­va­liers, et je pense qu’on a bien eu deux fois plus de livres, avec plein de références super intéres­santes…

J’ai aus­si amené à Geneviève le Rasp­ber­ry Pi avec logi­ciel cor­rigé pour que la maque­tte inter­ac­tive soit pleine­ment fonc­tion­nelle.

Avec Théo, on a aus­si pro­posé un ate­lier autour de la musique con­crète, on a aus­si instal­lé un ate­lier en auto­ges­tion pour la fab­ri­ca­tion de micro-con­tacts.

Et puis on a par­ticipé à plusieurs créa­tions col­lec­tives, échangé avec les copains et copines, et telle­ment bien mangé !!! Cette édi­tion était vrai­ment très réussie, et il FAUT que ça con­tin­ue.

Je com­mence à poster quelques bil­lets sur ce site, pour com­pléter ce que nous avons com­mencé à poster sur le site du cri de la girafe, et sur ce qu’Anaïs recense sur le site d’Utopie Sonore :

Mer­ci à Clé­mence, Emmanuelle et Élodie pour les pho­tos qui illus­trent ce bil­let.

2 thoughts on “Utopie Sonore 2018”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.