Expérimentations et recherches pour l’adaptation à la déficience visuelle

Cela fait main­tenant quelques temps que mes activ­ités de recherche et d’expérimentation se tour­nent autour de la ques­tion de la défi­cience visuelle. Cet été, j’avais com­mencé à ani­mer un blog au sujet de l’accessibilité au quo­ti­di­en pour une enfant malvoy­ant. Mes activ­ités de recherche pre­naient douce­ment le même chemin, mais sans de réelle com­mu­ni­ca­tion sur le sujet.

Et bien c’est en train de chang­er !

ACTIVmap

Tout d’abord, puis que je com­mence depuis novem­bre à accom­pa­g­n­er un doc­tor­ant en infor­ma­tique sur la généra­tion de carte en relief pour non voy­ants, sur un sujet tout neuf, il nous fal­lait un out­il de com­mu­ni­ca­tion effi­cace. C’est main­tenant fait ! Allez faire un tour sur le site du pro­jet ACTIVmap, vous con­staterez que depuis début 2017, beau­coup de choses se sont passées ! Des travaux d’étudiants, des col­lab­o­ra­tions nais­santes, des idées qui ger­ment…

Et pour racon­ter tout ça, rien de mieux qu’une petite expli­ca­tion filmée, avec de belles images ! Il y a un an, j’étais allé à l’API Hour de Clermont’ech par­ler des out­ils pour manip­uler des images médi­cales. Cette fois-ci, j’ai racon­té com­ment on pour­rait fab­ri­quer des cartes pour défi­cients visuels via Open­StreetMap :

Informatique sans ordinateur

J’ai aus­si com­mencé à tra­vailler avec Pas­cal Lafour­cade et le groupe de recherche de l’IREM con­sacrée à l’informatique sans ordi­na­teur. J’en avais déjà par­lé ici dans l’article con­sacré à la syn­thèse de son addi­tive. En regar­dant le matériel péd­a­gogique qu’ils avaient créé, j’ai eu très envie de réfléchir avec eux à l’adaptation pour défi­cients visuels. Coup de chance, ça a pas mal amusé Samuel aux petits débrouil­lards. On a donc com­mencé à tra­vail­lé à la ren­trée, et on est vrai­ment con­tents d’avoir les pre­miers résul­tats à mon­tr­er. Le matériel que nous avons imag­iné, en col­lab­o­ra­tion avec Lau­rence d’ADVOX sera bien­tôt expéri­men­té auprès d’un pub­lic empêché. En atten­dant, vous pou­vez lire com­ment on a fait sur la page du pro­jet.

Radiocratie, une webradio pour les contrôler toutes

Il y a peu, je partageais ici la créa­tion d’un col­lec­tif de créa­tion sonore, le cri de la girafe. Un nou­veau pro­jet pour pour­suiv­re l’aventure du son après avoir biberon­né 8 années à Radio Cam­pus. Seule­ment, il restait une dimen­sion à pour­suiv­re : le direct, et la pro­gram­ma­tion. Avec Théo et Fifie, on a donc com­mencé à tra­vail­lé voilà plus de six mois à la créa­tion d’une webra­dio. J’avais d’ailleurs écrit il y a quelques mois com­ment on pou­vait facile­ment démar­rer une telle webra­dio. Et après quelques mois de rodage, c’est le moment de la partager avec tous ! Vous allez voir, je suis sûr que vous y trou­verez du son que vous aimez.

Voici la note d’intention présen­tée sur le site inter­net :

La pro­gram­ma­tion musi­cale de Radiocratie se veut à l’image de ce que nous écou­tons : entre les douceurs des titres qui ne peu­vent pas être oubliés, les pièces posées là pour sur­pren­dre, et les sons qui dérangent…

Sauf émis­sion spé­ciale, la journée sur Radiocratie com­mence à 8h, par une pro­gram­ma­tion musi­cale que même Claire et Syl­vain Blan­chard appré­cient. À 18h, Claire et Syl­vain se pré­par­ent pour une petite soirée fes­tive. Au pro­gramme : de la musique pour les met­tre en transe ! Mais passé 2h du mat’, chut, Claire et Syl­vain dor­ment. Ne leur par­lez pas de ce qui passe sur Radiocratie !

Les sons ne sont pas choi­sis en fonc­tion de leur style musi­cal, mais plutôt par énergie : tran­quille, nor­mal, énervé… Sauf si on s’est lour­de­ment trompées, les oreilles de Claire et Syl­vain Blan­chard nav­iguent au fil de nos humeurs, pro­gres­sive­ment entre toutes les ambiances du spec­tre.

Ren­dez-vous sur radiocratie.com pour en écouter plus !