capture d'écran du site sur la musique électronique

Carte mentale sur la musique électronique

Il y a quelques temps, j’écrivais ici combien j’aimais la musique électronique, et combien j’avais aimé lire Les fous du sons, de Laurent de Wilde. Comme le sujet m’intéresse, j’ai eu l’occasion de lire plusieurs livres, d’écouter des conférences et des podcasts sur la question, ou encore d’assister à des conférences.

Plutôt que de laisser toutes ces idées se dissoudre petit à petit, je me suis dit qu’il fallait que je prenne des notes pour structurer tout ça. Et quoi de mieux pour ça que d’utiliser une carte mentale dynamique, pour naviguer au cœur de ces concepts, références, vidéos et liens de tout type.

En cherchant un peu, j’ai trouvé la bibliothèque javascript D3.js, qui comporte énormément de possibilités d’ajustement. Avec un peu de json pour stocker les informations, et bootstrap pour la mise en page… Le projet, en ligne sur github, pourrait être facilement cloné pour décrire la carte mentale d’un autre sujet. Il y a sans doute quelques spécificités dans le fichier html et dans le javascript, mais c’est je pense très simple à dériver.

Pour voir le résultat, rendez-vous sur Éléments d’histoire de la musique électronique. Bonne visite !

2 réflexions au sujet de « Carte mentale sur la musique électronique »

  1. Salut Jean-Marie,

    Tu aurais pu aussi utiliser Framindmap pour faire une carte mentale en ligne. Mais peut-être aurais-tu perdu des capacités pour les liens et les infos associées.

    Les liens entre concepts me font aussi penser à du web sémantique et autres ontologies (RDF, OWL, …). Mais là aussi, je ne sais pas si ça apporterait grand chose.

    En tout cas ta page n’est pas accessible sans Javascript, ce qui n’est pas forcément idéal. ;-)

    Amicalement,
    david

  2. Salut David,

    Merci pour le retour. Tu as raison, je suis pas mal marqué par mon utilisation des ontologies, et la structure de mon graphe y doit beaucoup.
    Concernant la technologie utilisée, tu as raison, je devrais avoir une version sans javascript. Je voulais voir tout ce que sait faire cette bibliothèque d3.js, et une fois parti là-dedans, j’ai laissé de côté le fonctionnement en mode dégradé… Merci aussi pour la référence à Framindmap, je l’avais vu il y a quelques semaines, et j’avais oublié…

    Amitiés,

    jm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *