Création sonore: quelques lectures

Depuis cet été, j’ai commencé à collecter quelques lectures pour alimenter mes réflexions sur la création sonore telle qu’elle est envisagée à la radio. Je vous propose un tour d’horizon de mes découvertes récentes, certaines trouvées au hasard des promenades chez les bouquinistes, d’autres proposées lors de discussions avec des passionnés du son, et d’autres encore dénichées grâce à l’internet.

quelques livres sur le son

Mais d’abord, il faut bien dire que création sonore, c’est un terme bien vaste. Suivant qui le dit, et d’où il parle, ça peut vouloir dire : documentaire, interview, reportage, musique concrète, contemporaine, bruitage, théâtre enregistré, voire même musique actuelle ! C’est parfois le propos qui définit l’objet radiophonique comme création sonore, parfois l’intention dans le choix des techniques, parfois le procédé de construction, d’assemblage, ou même le procédé de diffusion.

Alors évidemment, les livres qui ont retenu mon attention ces derniers mois ne couvrent pas tout le spectre, c’est le début d’un rayon de ma bibliothèque personnelle que j’espère étoffer au fil du temps, et qui répond mon début de collection des moyens de captation, à l’amorce de banque de son qui s’installe tranquillement sur mon disque dur, à la panoplie de logiciels de traitement de son que j’apprends à utiliser petit à petit… Je sais qu’il manque des choses pour couvrir raisonnablement le spectre : par exemple, je n’ai pas encore trouvé d’ouvrage sur le son vu par un acousticien, sur les différentes formes d’interview radiophoniques, sur la composition de musique de film, sur l’histoire de la radio du point de vue de ceux qui l’ont faite…

Pour une écriture du son, Daniel Deshays (2006)

ecriture-son

C’est l’un des livres dans lequel j’ai pris conscience du plus de choses sur la fabrication d’objets sonores. Daniel Deshays a construit la bande-son de nombreuses pièces de théâtre et de films, il est responsable de l’enseignement du son à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre. Dans ce bouquin, on prend conscience de la spécificité du son par rapport à l’image, on comprend l’écoute comme accès instantanée sans vue globale, on conçoit le son comme incarnant le geste plutôt que l’objet, on comprend pourquoi il faut reconstruire l’ambiance sonore que l’on veut rendre plutôt que de l’enregistrer d’un bloc…

On peut aussi regarder une de ses conférences récentes qui s’adresse là un peu plus aux gens du cinéma, et donc plus aux faiseurs d’images. Mais on y comprend quand même pas mal de choses.

Le son, traité d’acoulogie, Michel Chion (2000)

le-son

Celui-là, je viens de le récupérer, je l’ai commandé grâce à chez mon libraire, le site qui permet de trouver un livre chez les libraires près de chez soi, ou de les commander.

Michel Chion est un compositeur de musique concrète. De ce que j’ai vu pour l’instant, son livre est très accessible, qui aborde notamment la question de l’écoute, de ce qu’est le bruit au regard de la musique, il questionne la place des instruments électroniques face à ceux dit acoustiques. Il décrit et étend les réflexions de Pierre Schaeffer.

Dictionnaire de la radio, Robert Prot (1997)

dictionnaire-radio

C’est un dictionnaire au sens premier du terme, qui commence avec Abergel (Jacques), et fini avec Zurfluh (Éliane). C’est un dictionnaire qui s’intéresse plutôt à la radio du point de vue de l’auditeur : peu de choses au sujet des éléments qui composent une émission (pas d’entrée pour conducteur par exemple), mais beaucoup d’informations sur les acteurs de la radio, depuis les débuts jusqu’à 1997. La radio francophone, principalement en France, avec les reporters, créateurs radiophoniques, responsables d’émissions. Les émissions importantes ont aussi leur entrée. En première partie, un texte d’une trentaine de pages retrace l’histoire de la radio, depuis les balbutiements techniques jusqu’à la RNT.

Le guide de la voix, Yves Ormezzano (2000)

voix

Le docteur Yves Ormezzano est ORL-phoniatre. C’est un docteur de la voix. En près de 500 pages, avec un ton très accessible, il vulgarise pour le lecteur non expert toutes les questions liées à la voix : l’anatomie, les mécanismes de production de la voix, les maladies, les risques associés à la pratique. Il s’adresse aux chanteurs, acteurs, gens de radio, enseignants, à tout ceux qui travaillent avec leur voix. Plein de choses intéressantes, qui aident à comprendre des comment travailler la voix : le mécanisme lourd et le mécanisme léger, la variation de la voix au fil de la journée, de la vie, la manière de se placer pour bien exploiter sa voix… Voilà une référence intéressante, car la voix est un élément important de la création sonore.

Guide de la théorie de la musique, Claude Abromont et Eugène de Montalembert (2001)

theorie-musique

Ce guide permet à un néophyte comme moi d’avoir les points d’entrée théoriques sur ce qu’est la musique, depuis la construction des notes jusqu’à l’écriture musicale, en passant par les concepts de rythmes, durées, tonalités, accords, etc. J’aime particulièrement l’approche scientifique de la construction du livre, qui fait écho à l’aspect très scientifique de la construction de la musique.

Musiques contemporaines, perspectives analytiques, 1950-1985, Jean-Yves Bosseur et Pierre Michel (2007)

musique-contemporaine

Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion d’interviewer Jean-Yves Bosseur lors de son passage à Clermont-Ferrand pour le festival Musiques Démesurées. Directeur de recherche CNRS et compositeur, il avait parlé à mon micro de l’écriture de la musique… Le livre proposé ici parcourt trente œuvres centrales dans l’histoire de la musique contemporaine, et pour chacune d’elles propose quelques éléments de la partition, et détaille l’objet de la pièce. Un peu loin de la création sonore, il constitue tout de même des éléments de réflexions sur les questions de rythme, de structure, d’écriture et de composition.

Les fous du son, Laurent de Wilde (2016)

fous-du-son

Il y a quelques mois, j’avais parlé ici de ce livre, dans un billet consacré à la musique électronique. Avant de lire ce livre, j’avais du mal à comprendre ce qu’était un synthétiseur, pourquoi c’était un instrument intéressant, ce qu’il permettait de produire… Maintenant, j’en ai un peu moins peur, jusqu’à l’intégrer dans une création sonore récente.

Et après…

Évidemment, lire c’est important, mais il faut écouter aussi, et faire.

Suite aux conseils de plusieurs amies, je suis en train d’écouter Grande traversée : Women’s power, les nouveaux féminismes, une série proposée cet été par Charlotte Bienaimé. Plus loin dans le spectre, j’écoute aussi beaucoup Radio Mulot, une radio nantaise, manifeste poétique. Beaucoup de belles propositions. On peut aussi aller fureter sur le perce-oreilles, un site qui agrège plein de contenus…

En ce moment, je suis en train de réaliser le deuxième volet d’Interface, une fiction radiophonique avec ma fille, et je commencerai bientôt l’habillage de Sensation, la nouvelle émission que je commence cette année avec Lise et Cécile. Que du bon !

Et puis je prépare avec une grande assiduité l’atelier que je vais co-animer cette année avec les gens de Radio Campus, pour le Service Université Culture : l’atelier balade sonore, avec un bel objectif de création sonore… Restez connectés !

Édit : la suite des lectures sur la création sonore, quelques semaines plus tard, à lire sur création sonore : continuons à lire.

2 réflexions au sujet de « Création sonore: quelques lectures »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *