Création sonore : quelques lectures

Depuis cet été, j’ai com­mencé à col­lecter quelques lec­tures pour ali­menter mes réflex­ions sur la créa­tion sonore telle qu’elle est envis­agée à la radio. Je vous pro­pose un tour d’horizon de mes décou­vertes récentes, cer­taines trou­vées au hasard des prom­e­nades chez les bouquin­istes, d’autres pro­posées lors de dis­cus­sions avec des pas­sion­nés du son, et d’autres encore dénichées grâce à l’internet.

quelques livres sur le son

Mais d’abord, il faut bien dire que créa­tion sonore, c’est un terme bien vaste. Suiv­ant qui le dit, et d’où il par­le, ça peut vouloir dire : doc­u­men­taire, inter­view, reportage, musique con­crète, con­tem­po­raine, bruitage, théâtre enreg­istré, voire même musique actuelle ! C’est par­fois le pro­pos qui définit l’objet radio­phonique comme créa­tion sonore, par­fois l’intention dans le choix des tech­niques, par­fois le procédé de con­struc­tion, d’assemblage, ou même le procédé de dif­fu­sion.

Alors évidem­ment, les livres qui ont retenu mon atten­tion ces derniers mois ne cou­vrent pas tout le spec­tre, c’est le début d’un ray­on de ma bib­lio­thèque per­son­nelle que j’espère étof­fer au fil du temps, et qui répond mon début de col­lec­tion des moyens de cap­ta­tion, à l’amorce de banque de son qui s’installe tran­quille­ment sur mon disque dur, à la panoplie de logi­ciels de traite­ment de son que j’apprends à utilis­er petit à petit… Je sais qu’il manque des choses pour cou­vrir raisonnable­ment le spec­tre : par exem­ple, je n’ai pas encore trou­vé d’ouvrage sur le son vu par un acousti­cien, sur les dif­férentes formes d’interview radio­phoniques, sur la com­po­si­tion de musique de film, sur l’histoire de la radio du point de vue de ceux qui l’ont faite…

Pour une écriture du son, Daniel Deshays (2006)

ecriture-son

C’est l’un des livres dans lequel j’ai pris con­science du plus de choses sur la fab­ri­ca­tion d’objets sonores. Daniel Deshays a con­stru­it la bande-son de nom­breuses pièces de théâtre et de films, il est respon­s­able de l’enseignement du son à l’École nationale supérieure des arts et tech­niques du théâtre. Dans ce bouquin, on prend con­science de la spé­ci­ficité du son par rap­port à l’image, on com­prend l’écoute comme accès instan­ta­née sans vue glob­ale, on conçoit le son comme incar­nant le geste plutôt que l’objet, on com­prend pourquoi il faut recon­stru­ire l’ambiance sonore que l’on veut ren­dre plutôt que de l’enregistrer d’un bloc…

On peut aus­si regarder une de ses con­férences récentes qui s’adresse là un peu plus aux gens du ciné­ma, et donc plus aux faiseurs d’images. Mais on y com­prend quand même pas mal de choses.

Le son, traité d’acoulogie, Michel Chion (2000)

le-son

Celui-là, je viens de le récupér­er, je l’ai com­mandé grâce à chez mon libraire, le site qui per­met de trou­ver un livre chez les libraires près de chez soi, ou de les com­man­der.

Michel Chion est un com­pos­i­teur de musique con­crète. De ce que j’ai vu pour l’instant, son livre est très acces­si­ble, qui abor­de notam­ment la ques­tion de l’écoute, de ce qu’est le bruit au regard de la musique, il ques­tionne la place des instru­ments élec­tron­iques face à ceux dit acous­tiques. Il décrit et étend les réflex­ions de Pierre Scha­ef­fer.

Dictionnaire de la radio, Robert Prot (1997)

dictionnaire-radio

C’est un dic­tio­n­naire au sens pre­mier du terme, qui com­mence avec Abergel (Jacques), et fini avec Zur­fluh (Éliane). C’est un dic­tio­n­naire qui s’intéresse plutôt à la radio du point de vue de l’auditeur : peu de choses au sujet des élé­ments qui com­posent une émis­sion (pas d’entrée pour con­duc­teur par exem­ple), mais beau­coup d’informations sur les acteurs de la radio, depuis les débuts jusqu’à 1997. La radio fran­coph­o­ne, prin­ci­pale­ment en France, avec les reporters, créa­teurs radio­phoniques, respon­s­ables d’émissions. Les émis­sions impor­tantes ont aus­si leur entrée. En pre­mière par­tie, un texte d’une trentaine de pages retrace l’histoire de la radio, depuis les bal­bu­tiements tech­niques jusqu’à la RNT.

Le guide de la voix, Yves Ormezzano (2000)

voix

Le doc­teur Yves Ormez­zano est ORL-pho­ni­a­tre. C’est un doc­teur de la voix. En près de 500 pages, avec un ton très acces­si­ble, il vul­garise pour le lecteur non expert toutes les ques­tions liées à la voix : l’anatomie, les mécan­ismes de pro­duc­tion de la voix, les mal­adies, les risques asso­ciés à la pra­tique. Il s’adresse aux chanteurs, acteurs, gens de radio, enseignants, à tout ceux qui tra­vail­lent avec leur voix. Plein de choses intéres­santes, qui aident à com­pren­dre des com­ment tra­vailler la voix : le mécan­isme lourd et le mécan­isme léger, la vari­a­tion de la voix au fil de la journée, de la vie, la manière de se plac­er pour bien exploiter sa voix… Voilà une référence intéres­sante, car la voix est un élé­ment impor­tant de la créa­tion sonore.

Guide de la théorie de la musique, Claude Abromont et Eugène de Montalembert (2001)

theorie-musique

Ce guide per­met à un néo­phyte comme moi d’avoir les points d’entrée théoriques sur ce qu’est la musique, depuis la con­struc­tion des notes jusqu’à l’écriture musi­cale, en pas­sant par les con­cepts de rythmes, durées, tonal­ités, accords, etc. J’aime par­ti­c­ulière­ment l’approche sci­en­tifique de la con­struc­tion du livre, qui fait écho à l’aspect très sci­en­tifique de la con­struc­tion de la musique.

Musiques contemporaines, perspectives analytiques, 1950 – 1985, Jean-Yves Bosseur et Pierre Michel (2007)

musique-contemporaine

Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion d’interviewer Jean-Yves Bosseur lors de son pas­sage à Cler­mont-Fer­rand pour le fes­ti­val Musiques Démesurées. Directeur de recherche CNRS et com­pos­i­teur, il avait par­lé à mon micro de l’écriture de la musique… Le livre pro­posé ici par­court trente œuvres cen­trales dans l’histoire de la musique con­tem­po­raine, et pour cha­cune d’elles pro­pose quelques élé­ments de la par­ti­tion, et détaille l’objet de la pièce. Un peu loin de la créa­tion sonore, il con­stitue tout de même des élé­ments de réflex­ions sur les ques­tions de rythme, de struc­ture, d’écriture et de com­po­si­tion.

Les fous du son, Laurent de Wilde (2016)

fous-du-son

Il y a quelques mois, j’avais par­lé ici de ce livre, dans un bil­let con­sacré à la musique élec­tron­ique. Avant de lire ce livre, j’avais du mal à com­pren­dre ce qu’était un syn­thé­tiseur, pourquoi c’était un instru­ment intéres­sant, ce qu’il per­me­t­tait de pro­duire… Main­tenant, j’en ai un peu moins peur, jusqu’à l’intégrer dans une créa­tion sonore récente.

Et après…

Évidem­ment, lire c’est impor­tant, mais il faut écouter aus­si, et faire.

Suite aux con­seils de plusieurs amies, je suis en train d’écouter Grande tra­ver­sée : Women’s pow­er, les nou­veaux fémin­ismes, une série pro­posée cet été par Char­lotte Bien­aimé. Plus loin dans le spec­tre, j’écoute aus­si beau­coup Radio Mulot, une radio nan­taise, man­i­feste poé­tique. Beau­coup de belles propo­si­tions. On peut aus­si aller fureter sur le perce-oreilles, un site qui agrège plein de con­tenus…

En ce moment, je suis en train de réalis­er le deux­ième volet d’Inter­face, une fic­tion radio­phonique avec ma fille, et je com­mencerai bien­tôt l’habillage de Sen­sa­tion, la nou­velle émis­sion que je com­mence cette année avec Lise et Cécile. Que du bon !

Et puis je pré­pare avec une grande assiduité l’atelier que je vais co-ani­mer cette année avec les gens de Radio Cam­pus, pour le Ser­vice Uni­ver­sité Cul­ture : l’atelier balade sonore, avec un bel objec­tif de créa­tion sonore… Restez con­nec­tés !

Édit : la suite des lec­tures sur la créa­tion sonore, quelques semaines plus tard, à lire sur créa­tion sonore : con­tin­uons à lire.