Fabriquer son micro contact

En arrivant à Utopie Sonore, j’avais dans mes valis­es un peu de matériel, pour impro­vis­er des ate­liers autour du fait main et de l’expérimentation. Je ne savais pas si ça allait intéress­er des gens, alors je n’avais rien annon­cé en amont de l’événement. Pen­dant la réu­nion de présen­ta­tion, j’ai tout de même évo­qué les deux idées que j’apportais : la réal­i­sa­tion de bon­nettes de micro, et l’expérimentation autour de micro con­tacts, ou dis­ques pié­zo-élec­triques.

Et bien il faut le dire, les deux ate­liers ont plutôt bien marché : j’ai écoulé tout mon stock de tis­su, et au moins 8 par­tic­i­pants sont repar­tis avec des bon­nettes.

fabrication de bonnettes
capteurpiezo

Les bon­nettes, j’en avais déjà fait, mais jouer avec un micro con­tact, c’était la pre­mière fois. Pour faire sim­ple, il s’agit d’utiliser un petit disque d’un matéri­au un peu spé­cial, qui trans­forme les vibra­tions en courant élec­trique. En col­lant la pastille sur une sur­face, on récupère donc ses vibra­tions, et on en fait du son. Un jou­et idéal pour bidouilleurs de son, d’autant que ça coûte moins d’un euro !

Et pour com­pléter cette pre­mière idée, une par­tic­i­pante d’Utopie Sonore a évo­qué dans sa présen­ta­tion l’enceinte qu’elle avait amenée : une enceinte sans mem­brane, mais qui trans­forme n’importe quel objet en un haut-par­leur.

Rock R2

Et comme j’étais avec Théo, le bidouilleur fou de Radio Cam­pus Cler­mont-Fer­rand, on s’est très vite demandés : peut-on faire un larsen avec un micro con­tact et une enceinte de son par vibra­tion ? Il ne fal­lait pas plus pour ini­ti­er un ate­lier impro­visé…

soudure

Nous avons donc démar­ré un ate­lier soudure, pour assem­bler une prise XLR, un câble blindé audio et un con­tact pié­zoélec­trique. Après quelques brico­lages, et à l’aide d’un enreg­istreur, nous avons ain­si assem­blé l’enceinte et le micro-con­tact, puis nous nous sommes pré­cip­ités sur la cuve métallique aban­don­née der­rière la mai­son de Geneviève… Et nous avons obtenu très vite la réponse : oui, on peut faire un larsen avec ce mon­tage ! Et il est beau en plus ! L’enregistreur que nous avons util­isé a quelques prob­lèmes de par­a­sites dans la prise, donc le son n’est pas pur, mais je vous laisse tout de même y jeter une oreille…

Ce qui est par­ti­c­ulière­ment amu­sant avec ce larsen, c’est que même si on approche émet­teur et récep­teur, il ne part pas dans des niveaux de vol­umes à tout cass­er : il reste sta­ble… On peut donc jouer très facile­ment avec !

On était telle­ment fiers de notre per­for­mance qu’on est allés le racon­ter au micro de Radio Fri­t­ure, une super radio itinérante qui a posé ses micros à Utopie Sonore pen­dant tout le week-end. On leur a même refait un larsen en direct en util­isant une petite boîte en métal comme caisse de réso­nance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.