Le magasin, Grenoble

Ça fai­sait vrai­ment longtemps que je n’avais pas pris le temps d’écrire ici. Et puis finale­ment, c’est dom­mage quand même… D’autant qu’il y a plein de trucs que j’aimerais partager ici. Nou­velle année, nou­velles bonnes réso­lu­tions. Je retente une nou­velle renais­sance de mon blog.

Et pour com­mencer, j’avais envie de par­ler d’un lieu que j’apprécie beau­coup. Ce week-end, j’étais à Vienne et à Greno­ble pour les journées de l’art con­tem­po­rain. Plusieurs lieux d’exposition se sont asso­ciés pour pro­pos­er un itinéraire à tra­vers la région. J’en ai prof­ité à plein, en me prom­enant à Vienne le same­di, et à Greno­ble le dimanche.

L'affiche de Sister Ship

À Vienne, j’ai pu décou­vrir la halle aux bouch­ers, un lieu qui expo­sait Maxime Rossi. J’ai bien aimé son explo­ration de l’univers de Cori­ta Kent, croisé aux influ­ences du Con­go et de Vasare­ly, intriguant. La ville de Vienne, que je ne con­nais­sais pas, est vrai­ment pas­sion­nante pour qui s’intéresse à l’his­toire antique et à l’architecture. Je dois avouer que ça donne furieuse­ment envie d’aller faire un tour là-bas pour Jazz à Vienne.

Digital StillCamera

Mais par dessus tout, j’ai entre­pris ce petit week-end de retourn­er au Mag­a­sin de Greno­ble. C’est un lieu vrai­ment incroy­able, et qui souf­fre beau­coup ces temps-ci… Si vous passez par Greno­ble, allez donc faire un signe aux acteurs de ce pro­jet, au per­son­nel qui fait vivre le lieu et qui rêverait qu’il existe encore longtemps…

Le Mag­a­sin, c’est d’abord un bâti­ment, une usine du début du XXe siè­cle, qui a été trans­for­mée voilà près de 30 ans en un bâti­ment pour accueil­lir l’art con­tem­po­rain. La par­tic­u­lar­ité du lieu, ce qui le rend unique aujourd’hui, c’est son espace séparé en deux : une grande rue cen­trale, prévue pour accueil­lir des œuvres mon­u­men­tales, et des salles plus clas­siques sur le côté. Le lieu accueille ain­si suc­ces­sive­ment nom­bre d’artistes con­tem­po­rains qui jouent avec ces espaces. Mais il faut bien le recon­naître, ces grandes créa­tions sont au delà du bud­get que peut se per­me­t­tre le lieu. Voilà l’un des aspects de la mésen­tente entre les acteurs des lieux… Mais je vous laisse lire la presse ou écouter la radio pour vous faire votre opin­ion, pas très sim­ple…

La librairie du Magasin

En quit­tant le Mag­a­sin, n’oubliez surtout pas de pass­er par la librairie, qui est l’une des mieux fournies sur la ques­tion de l’art con­tem­po­rain et du design. J’aurai l’occasion d’en repar­ler prochaine­ment avec un petit bijou sur lequel j’étais tombé il y a quelques mois en fure­tant entre leurs étagères…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.