Un millénaire plus tard…

« Mince alors, ça doit bien faire quelques mil­lé­naires que je n’ai pas écrit sur mon blog ! » Voilà le truc qui me trotte dans la tête depuis quelques mois. Et effec­tive­ment, le dernier bil­let date de févri­er de l’année dernière ! Impos­si­ble main­tenant d’écrire tous les bil­lets qui sont restés au bout de la plume pen­dant cette péri­ode, mais je vais ten­ter de faire un petit tour de quelques sujets que j’aurais aimé traiter ici, et que je n’ai pas pris le temps de faire.

Lectures

Si j’avais pris le temps d’écrire sur le blog, j’aurais sans doute par­lé de le Believ­er, une revue vrai­ment intéres­sante, à la maque­tte superbe­ment élé­gante et sobre, légère­ment kitch, mais pas qué­taine pour un sou. J’aurais peut-être par­lé de Causette, le mag­a­zine « féminin » que j’aime bien lire l’été, quand je suis en vacances.

Tourisme

J’aurais alors peut-être par­lé de prom­e­nade en Gers, à dévor­er l’exposition du cen­tre de pho­to de Lec­toure, à s’en pren­dre plein les oreilles pen­dant le fes­ti­val Jazz in Mar­ci­ac, à décou­vrir la richesse cul­turelle et his­torique du départe­ment. J’aurais peut-être dit un peu sur le Lot, les agences de loca­tion de vélo, la douceur d’une journée le long du canal du midi, les vil­lages char­mants et ceux plein de vie. J’aurais peut-être aus­si par­lé de prom­e­nade en Creuse, ou en Loire-Atlan­tique. La cam­pagne des départe­ments autour de chez nous est vrai­ment chou­ette, dynamique, pleine de beaux coins, et j’en ai pas mal prof­ité.

J’ai aus­si décou­vert Bor­deaux, son charme urbain, ses gainguettes, ses recoins, ses quartiers pleins de vie, et les alen­tours fort sym­pa­tiques. Lyon aus­si, je m’y suis rep­longé goulû­ment, plein d’enthousiasme, à prof­iter de cette ville aux milles attraits, cul­turels, his­toriques, mais aus­si sim­ple­ment citadins. Voilà je crois la ville où j’aimerais vivre.

Et puis Barcelone, je l’avait presque oublié, après tant d’années loin de yeux. Alors je l’ai redé­cou­verte, j’ai vu com­ment elle avait changé, mais aus­si com­ment j’avais grandit, et quit­té mes yeux d’adolescent.

Associations

Si j’avais pris le temps d’écrire ici, alors j’aurais par­lé de mille et une activ­ités asso­cia­tives. À l’Ate­lier Jaune bien sûr, avec le fes­ti­val de la Treille, les pro­jec­tions de films, les pro­jets mul­ti­ples, tous plus pas­sion­nants les uns que les autres.

J’aurais par­lé de Radio Cam­pus, où la vie asso­cia­tive bouil­lonne, où mille choses se pré­par­ent, où tout sem­ble pas­sion­nant, mais où je suis con­fron­té au manque de temps, faramineuse ran­guaine qui me trotte à la tête.

J’aurais sans doute écrit au sujet de Musiques Démesurées, le fes­ti­val de musique con­tem­po­raine de Cler­mont-Fer­rand, que j’apprends à décou­vrir de l’intérieur. Aller, c’est promis, je prendrai le temps d’écrire un bil­let dessus.

Recherche

J’aurais pu par­ler de recherche, avec des moments pas­sion­nés, pas­sion­nants, des moments de décep­tion, qui jalon­nent une année où le lab­o­ra­toire a été recon­nu UMR CNRS, une année pleine de nou­velles têtes, de col­lègues, d’étudiants.

Enseignement

J’aurais pu par­ler aus­si d’enseignement, car après deux ans, les choses com­men­cent à s’installer à l’IUT, et j’ouvre douce­ment la porte des autres inter­ven­tions pos­si­bles, en mas­ter, ou pour les doc­tor­ants de la région.

En con­clu­sion, mille et une raisons qui m’ont tenu éloigné d’ici, quand je n’étais pas aspiré par l’exploration de l’histoire de notre ami Jean-Bap­tiste Bar­goin. Mais promis, cette année j’ai décidé de repren­dre la plume bloguesque, et j’ai quelques sujets en pré­pa­ra­tion qui j’espère ne tarderont pas à sor­tir. À très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.