Banque équitable

Depuis quelques semaines, j’ai envie d’écrire ici au sujet de la banque que j’ai choisi depuis mon retour en France. Mais la course quo­ti­di­enne m’a tou­jours fait repouss­er l’écriture de ce bil­let. Ces jours derniers, avec l’appel de Can­tona à « vider les ban­ques », puis un peu plus tard l’appel du col­lec­tif « sauvons les rich­es », j’ai encore trou­vé un peu plus de moti­va­tion pour écrire. Mais voilà, j’ai con­tin­ué à remet­tre à plus tard cette écri­t­ure. Et puis je suis tombé sur un arti­cle pas­sion­nant qui traite de l’interprétation soci­ologique et psy­cologique de la pro­cras­ti­na­tion. Alors je me suis fait piéger, car j’avais aus­si envie de partager cet arti­cle. Il me fal­lait donc écrire ce bil­let.

Crédit Coopératif

Ain­si, j’ai choisi depuis mon retour en France d’utiliser les ser­vices du Crédit Coopératif, qui tra­vaille en col­lab­o­ra­tion avec la Nef. Il s’agit d’une banque sol­idaire, au fonc­tion­nement coopératif, qui tra­vaille à soutenir les struc­tures de l’économie sociale et sol­idaire. Quelques-uns de mes amis avaient déjà opté pour cette banque, et ma sœur en Angleterre aus­si avait choisi un étab­lisse­ment du même type. C’est donc avec joie que j’ai vu arriv­er ma sta­bil­i­sa­tion géo­graphique, et que j’ai opté pour leurs ser­vices. Et je dois dire que j’en suis vrai­ment ravi. On ne paye que les ser­vices que l’on utilise, le site inter­net est très com­plet et per­met de procéder à toutes les opéra­tions courantes, et le nom­bre d’agences rel­a­tive­ment faible n’est pas une con­trainte à mes yeux. Le seul point déroutant a été pour moi au début leur choix de ne pas autoris­er de décou­vert (du moins, par défaut). Mais en y réfléchissant bien, je me suis rap­pelé qu’un décou­vert est un prêt, et que le mécan­isme de prêt par les ban­ques est l’un des prob­lèmes prin­ci­paux du mod­èle économique que nous vivon­s¹. Alors j’apprends à faire avec, je vois ça comme une réé­d­u­ca­tion, c’est plutôt posi­tif.

Si vous trou­vez comme moi que les ban­ques clas­siques ne sont pas des per­son­nes morales très fréquenta­bles, et bien jetez un coup d’œil au fonc­tion­nement du crédit coopératif, et fran­chissez le pas, vous n’en serez pas déçus.

1 : vision­nez par exem­ple l’excellent doc­u­ment l’argent dette, ou encore sa suite l’argent dette 2 : promess­es chimériques, qui expliquent de manière très péd­a­gogique et ludique le mécan­isme ban­caire inter­na­tion­al, et com­ment les ban­ques pousserons tou­jours les per­son­nes morales et physiques à s’endetter encore et encore plus…