À propos de tourisme

Il y a peu, je discutais avec une amie de la manière de faire du tourisme, et nous avons constaté une nette différence dans nos comportements respectifs. Pourtant, nous ne sommes pas tous les deux du genre à aimer les visites organisées par un guide, nous aimons visiter à notre guise. Mais c’est là justement que nous différons : nos habitudes de voyage et de découverte sont assez différentes. Alors j’ai bien envie de vous décrire comment j’aime faire le touriste.

battersea powerstation

Faire du tourisme, c’est pour moi découvrir un lieu, comprendre comment il fonctionne, comment les gens y vivent, quelles sont les particularités, les couleurs, les ambiances. En particulier, ce que j’aime, c’est arriver dans une grande ville que je ne connais pas. J’écris une ville, car il est plus facile d’appréhender la vie humaine quand elle est concentrée. Je dis grande, parce que ce que j’aime par dessus tout, c’est me promener au hasard, pendant des heures, marcher sans réel but, ou juste avec un but lointain, choisir à chaque nouveau carrefour la direction des prochaines minutes. Alors certes, il m’arrive de repasser plusieurs fois au même endroit. Mais ce n’est pas grave, on y croise des gens différents, on observe des détails futiles à chaque fois originaux.

Il est donc rare que dans une de ces visites, j’aille immédiatement visiter les musées, courir après les lieux qu’on a signalé comme incontournables… Je fais ça petit à petit, en m’imprégnant du rythme local. Sans nécessairement parler aux gens, plus en observant. L’insolite des lieux m’attire plus que les incontournables que l’on pourra cocher dans la liste des trucs à voir.

Il me faut donc du temps pour découvrir une ville, parce que j’aime essayer de comprendre son histoire, son architecture, la structure de ses quartiers, le fonctionnement de ses transports en commun.

Et vous, quelles sont vos habitudes de tourisme ? J’ai bien envie de poser la question à Paulilienka, à Uty, à Arnaud, à Jotrilide, à Cybertooth, à Emlyn, ou encore à Biby. Et puis à tout ceux qui tiennent un blog, et que j’oublie ici, ou encore aux gens de passage, dans les commentaires… Ça m’intrigue, de voir comment on peut être différents sur cette question.