Prix Jeune Chercheur 2010

prix2010

Si vous passez par Cler­mont-Fer­rand le 4 mars 2010, et que vous avez envie de vous diver­tir un peu, alors n’hésitez pas à pass­er à l’hôtel de ville. On y remet­tra comme chaque année le prix Jeune Chercheur, qui récom­pense une per­son­ne ayant soutenu dans l’année sa thèse à Cler­mont-Fer­rand. L’objectif pour ces jeunes chercheurs est de pro­pos­er une présen­ta­tion de leurs travaux la plus acces­si­ble pos­si­ble, dans un esprit de vul­gar­i­sa­tion.

Cette année, il y a deux can­di­dats sélec­tion­nés dans l’école doc­tor­ale Sci­ence Pour l’Ingénieur, et j’ai la chance d’en faire par­tie !

Les audi­tions finales se dérouleront pen­dant la journée du 4 mars, j’y présen­terai mes travaux de thèse. Si jamais j’avais la chance d’être retenu pour ce prix, alors je referais cette présen­ta­tion de 20 min­utes lors de la remise du prix.

On croise les doigts !

Et pan sur la recherche !

En ces temps fort chargés en occu­pa­tions divers­es (mais oui, on ne fout rien quand on bosse dans la recherche), je n’ai guère le temps d’écrire ici. Je réfléchis cepen­dant à mon prochain bil­let, qui prob­a­ble­ment par­lera d’écologie en Ital­ie. En atten­dant, un peu de lec­ture, car l’actualité de la recherche est encore chaude, grâce au prési­dent de la République française…

Je vous invite donc à lire le bil­let de Gwen­dal inti­t­ulé « Sarkozy veut la peau de la Recherche Française… ». Comme d’habitude, ces dis­cours à plusieurs niveaux de lec­ture lais­sent enten­dre que le prési­dent des Français est lucide, mais encore une fois, il nous fait gliss­er dans une direc­tion sans issue…