Pince à linge

Cela fait main­tenant quelques jours que je suis arrivé à Gênes, et petit à petit je décou­vre la ville qui va être la mienne pen­dant une année. Pour l’instant, j’avoue, je passe plus de temps avec prin­ci­pale­ment l’équipe de recherche qui m’accueille qu’à faire le touriste dans la ville. Donc point de pho­tos pour l’instant, cer­taine­ment ce week-end aurai-je le temps d’en pren­dre.

pince
Cepen­dant, je ne résiste pas à l’envie de vous racon­ter ma pre­mière péripétie. Comme tous les jours ou presque depuis de nom­breuses années, je porte accroché à mon col de chemise une pince à linge. La couleur change chaque jour ou presque, suiv­ant la tenue.

Or donc, quelques jours après mon arrivée au lab­o­ra­toire, l’un des chercheurs m’a demandé pourquoi je por­tais cette pince à linge. Il n’y a jamais vrai­ment eu de rai­son, et cette fois-ci je n’avais pas inven­té de nou­veau pré­texte comme il m’arrive par­fois de le faire, alors je lui ai répon­du que c’était « juste comme ça ». Quelques temps plus tard, il m’a expliqué la rai­son de sa ques­tion : il y a deux mois env­i­ron, ont eu lieu les élec­tions internes du par­ti démoc­rate en Ital­ie. Et les mem­bres du par­ti avaient choisi comme sym­bole pour rap­pel­er cette élec­tion aux autres mem­bres… une pince à linge, accrochée à leur col de chemise ! Ouch ! Ce jour-là, je por­tais une pince à linge de la couleur de ce par­ti (vert), d’où sa ques­tion… C’est la pre­mière fois que je décou­vre un sens à ce petit objet. :)