À bientôt Clermont-Ferrand

Cela fai­sait 4 années que j’habitais Cler­mont-Fer­rand. J’y étais arrivé pen­dant l’été 2005, pour y chercher du boulot. J’avais com­mencé pen­dant une année comme ingénieur de recherche dans une équipe d’imagerie médi­cale, et à la ren­trée 2006, j’avais com­mencé ma thèse au LIMOS. Les trois années d’apprentissage de recherche touchant à leur fin, je me pré­pare douce­ment à la soutenir.

Je quitte donc en cette fin d’année uni­ver­si­taire la douce con­trée auvergnate, tout d’abord pour un séjour de deux mois à Lon­dres, au départe­ment de sci­ence infor­ma­tique du Queen Mary Col­lege. Je reviendrai ensuite pour un mois et demi à Cler­mont-Fer­rand, afin de pré­par­er et pass­er ma sou­te­nance. Enfin, si tout se passe comme prévu, je com­mence en novem­bre un post-doc d’une année à Gênes (Ital­ie), avec Michela Spag­n­uo­lo.

En guise d’au revoir à la ville qui m’aura accueil­li pen­dant qua­tre années, j’ai ajouté quelques infor­ma­tions intéres­santes sur mon wiki, avec notam­ment une liste de coins sym­pas à vis­iter, ou de lieux à décou­vrir.

Et pour finir en beauté, voici un graf’ impres­sion­nant que j’ai décou­vert il y a peu près de l’énorme hôpi­tal en con­struc­tion :

6 thoughts on “À bientôt Clermont-Ferrand”

  1. Bon courage pour cette dernière ligne droite et pour ton post-doc. Ce n’est pas tou­jours évi­dent, mais c’est une expéri­ence très enrichissante si on oublie qu’on a pas un tra­vail fixe et qu’on court après ce dernier…;)

  2. On te suit, on te suit !
    Mer­ci pour tous ces partages et bon courage à toi pour la fin.….…..
    Bis­es

  3. Bon courage pour la fin de ta thèse (c’est un gros soulage­ment)
    Bon courage aus­si pour la suite, il va fal­loir te met­tre à l’italien :-)

  4. Eh oui, qua­tre ans… et j’ai pas été fichu de pass­er te voir. Pour­tant Cler­mont, c’est très joli (rien qu’à voir les pho­tos sur ton blog par exem­ple). Hmmm… par­fois, je me demande bien ce que je fais… Ceci dit, l’Italie, c’est ten­tant aus­si :).
    Bon courage à toi pour la fin et la suite de la fin, et avant de pass­er à la fin de la suite : prof­ite ;).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.