Revue de presse

Ces derniers temps, je me suis pas mal déplacé en train. J’en ai donc prof­ité pour lire un peu, et voici une revue de presse sans ordre ni exhaus­tive sur l’é­colo­gie et la poli­tique.

Le journal de la décroissance

J’ai décou­vert la Décrois­sance par hasard, au fil d’une con­ver­sa­tion. Con­traire­ment à Ter­ra Eco­nom­i­ca, dont Cyto a par­lé dans son blog, ce men­su­el ne s’adresse pas for­cé­ment à des bobos éco­los, mais prend aus­si posi­tion sur des ques­tions sociales fortes, a une posi­tion poli­tique très mar­quée à gauche, pro­pose des arti­cles de fond et des réflex­ions assez intéres­santes. Par exem­ple, dans le numéro de cet été, un arti­cle grat­te-poil sur Dis­ney­land Paris con­firme ce que je croy­ais avoir com­pris de ce tem­ple à la con­som­ma­tion.

Un autre arti­cle pas­sion­nant de ce numéro présente Curiti­ba (Brésil) comme un exem­ple de ville où l’ur­ban­i­sa­tion a été pen­sée dès le début pour ren­dre la ville humaine, struc­turée autour de trans­ports en com­mun effi­caces, et pro­posant des espaces de vie pié­tons agréables (avec notam­ment 51m² d’e­spaces verts par habi­tant).

Enfin, un arti­cle à l’opin­ion bien trem­pée fait remar­quer que la télé publique sans pub, c’est bien, mais que la solu­tion serait plutôt de lut­ter con­tre ce média qui est « une envahissante coulée diar­réhique »…

Le défi climatique, n°31 des Dossiers de La Recherche

Voilà un dossier pas­sion­nant, qui fait le tour des con­nais­sances des cli­ma­to­logues et des géo­graphes, afin de ten­ter de répon­dre à nos craintes de boule­verse­ment cli­ma­tique. Le genre de revue à met­tre entre les mains de Claude Allè­gre, celui-là même qui nous sort des phras­es du type « la cause de la mod­i­fi­ca­tion cli­ma­tique con­tem­po­raine reste incer­taine et n’est pas for­cé­ment due à l’ac­tiv­ité humaine. » Riche en infor­ma­tions, cette revue tord le cou à plusieurs idées reçues, comme par exem­ple l’im­por­tance du Gulf Stream sur la douceur du cli­mat européen. On y évoque aus­si entre autres les dégâts causés par l’él­e­vage indus­triel, cau­sant des émis­sions de méthane très élevées.

Le mes­sage prin­ci­pal est porté par Rajen­dra Pachau­ri, prix Nobel de la paix en 2002, qui annonce « Il faut chang­er notre mode de vie. » Posi­tion à met­tre en rela­tion avec les posi­tions du jour­nal de la Décrois­sance ;)

Construire un monde durable, hors série n°243 de Science & Vie

Sci­ence & Vie a été la revue de mes années lycée. Arrivé à la fac, je lui ai préféré Pour la sci­ence, que j’ai trou­vé plus riche. De temps en temps, quand le sujet est intéres­sant, je retrou­ve en kiosque Sci­ence & Vie. Mais régulière­ment je suis déçu par la forme des arti­cles, qui sont plus des brèves que des arti­cles, et par l’ap­proche presse à scan­dale (« on a inven­té la lévi­ta­tion ! » & co). Cepen­dant, ce numéro con­sacré à l’é­colo­gie et au développe­ment durable est assez intéres­sant, notam­ment par les infor­ma­tions qu’il com­porte, la diver­sité des sujets évo­qués et syn­thétisés en tableaux réca­pit­u­lat­ifs…

Par­mi les infor­ma­tions intéres­santes, on trou­ve en vrac qu’une famille util­isant un sèche-linge con­sacre 15% de sa con­som­ma­tion élec­trique à cet appareil, ou encore des réflex­ions sur le type de ville qui implique le moins de pol­lu­tion. Ain­si, on y retrou­ve l’idée — que j’avais déjà évo­qué ici — que les citadins ayant fait le choix de se pass­er de voiture subis­sent la pol­lu­tion des auto­mo­biles des rur­bains et ruraux, alors que ces derniers reprochent à la ville sa pol­lu­tion. On y lit encore que plus une ville est dense, moins elle pol­lue (moins de trans­ports, moins de chauffage, etc.), et que la quête des Français d’un pavil­lon en zone péri­ur­baine est une véri­ta­ble aber­ra­tion écologique. La mix­ité des lieux de vie, de tra­vail et de com­merces est aus­si évidem­ment évo­quée (ah ces cités-dor­toir, qui entraî­nent plus de pol­lu­tion qu’autre chose, quel bon­heur…).

On y par­le bien sûr de la non-solu­tion que représen­tent les agro­car­bu­rants (appelés par cer­tains bio­car­bu­rants), sujet aus­si abor­dé par la Décrois­sance. Et plein d’autres choses intéres­santes.

Le canard enchaîné

Et pour finir ce petit tour d’hori­zon du kiosque esti­val, l’in­con­tourn­able Canard Enchaîné, qui racon­te com­ment notre prési­dent a gen­tille­ment aidé Bernard Tapie à « rafler 40 mil­lions d’eu­ros net » ou encore témoigne de la médi­ocrité des ser­vices du site inter­net Voy­age SNCF. On peut aus­si y lire com­ment les loge­ments soci­aux vont dimin­uer dans les années à venir, car non renou­velés faute de règle­ment par l’É­tat d’aide au finance­ment, comme il l’avait prévu ini­tiale­ment. Mais on est habitués main­tenant aux agisse­ments en cati­mi­ni du gou­verne­ment, anti-démoc­ra­tique au pos­si­ble…

3 thoughts on “Revue de presse”

  1. J’ai aus­si rarement l’oc­ca­sion de lire la presse papi­er, mais quand c’est le cas, je me dégotte un poli­tis (pas tou­jours facile à trou­ver) qui me four­nit tou­jours des analy­ses fortes intéres­santes :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.