Biaujardin

Depuis quelques temps je m’intéresse aux modes de con­som­ma­tion. J’ai eu l’occasion d’en dis­cuter avec de nom­breuses per­son­nes (sur veg­eweb, avec des amis ren­nais, ou encore avec des auvergnats proches des courants décrois­sants). Il me sem­ble main­tenant évi­dent que nous devons favoris­er les pro­duc­teurs locaux (pour entretenir un tis­su var­ié, pour min­imiser la con­som­ma­tion de car­bu­rants, pour pou­voir con­tac­ter sim­ple­ment ces pro­duc­teurs, etc). Ain­si, les super­marchés ne sont pas une solu­tion rationnelle à la con­som­ma­tion raison­née. J’ai donc cher­ché près de chez moi s’il n’y avait pas d’AMAP (Asso­ci­a­tion pour le main­tein d’une agri­cul­ture paysanne).

La struc­ture que j’ai trou­vé n’est pas une AMAP, il s’agit du Biau­jardin, engagé en ce moment dans une démarche de trans­for­ma­tion en SCIC (Société Coopéra­tive d’Intérêt Col­lec­tif). Elle aide à la réin­ser­tion des chômeurs en leur pro­posant un tra­vail au sein d’un jardin de cul­ture bio.

Et cet après-midi, je viens de recevoir mon pre­mier panier, qui com­porte plein de bonnes choses… Ça me sim­pli­fie la vie (pas de cours­es à faire pour les légumes), ça fait décou­vrir de nou­veaux légumes, per­met de con­som­mer des pro­duits de sai­son, pro­duits biologique­ment, et pour un coût vrai­ment très abor­d­able.

Un vrai bon­heur !

13 thoughts on “Biaujardin”

  1. bil­let très sym­pa, ça donne faim, dom­mage qu’il n’y ai pas eu quelques pho­tos pour sat­is­faire ma curiosité :-) .

    M.

  2. Finale­ment je ne peux pas, j’avais oublié que mon APN est par­ti en prom­e­nade pen­dant quelques jours…

  3. Haa, ça y est ! Tu fais par­ti de la secte des por­teurs de sac rouge avec les feuilles qui dépassent qui rta­versent le cam­pus tous les jeud­is :-) !
    Bon alors, va fal­loir partager nos recettes main­tenant ;-)

  4. bobuse> que vas-tu faire avec les blettes ? Les cuire à la vapeur avec un béchamelle ? Les faire revenir à la poële avec des oignons ? J’avoue, c’est la pre­mière fois que j’en ai dans ma cui­sine…

  5. Ha ! Va fal­loir t’y faire, c’est le début de la sai­son des cardes (autre nom des blettes, plus sym­pa­thique à mon goût …) ;-)

    Bon alors déjà, il y a deux par­ties . les feuilles (le vert) et les côtes (le blanc).

    Pour les côtes : effec­tive­ment avec une béchamel c’est pas mal (dans un plat en gratin par exem­ple)
    Sinon une cuis­son à la vapeur ou à la poêle. Je préfère à la poêle, car ça a ten­dance à fon­dre un peu. Nota­ment avec des patates, et quelques carottes, ça se lie à mer­veille. Avec un peu de crème ou une sauce genre béchamel par dessus, ça ne gâche rien ;-) .

    Pour les feuilles : c’est pas mal dans la soupe. Ou alors en chif­fon­nade comme des épinards, mais c’est un peu amer, donc à mélanger avec autre chose, comme la pré­pa­ra­tion précé­dente. Sinon en salade ça passe bien aus­si en chif­fon­nade avec une cit­ron­nette (ail pressé, cit­ron, huile, assaison­nement). Pour la chif­fon­nade : tu jettes les feuilles dans une cocotte chaude, sans rien, et tu remues. Au bout de 3 min­utes, c’est prêt, tu jettes dans un sal­adier avec ta cit­ron­nette et à table.

    Voilà à peu près ce dont je me rap­pelle …

  6. Mer­ci pour toutes ces idées… Ça ressem­ble en par­tie à ce que ma maman m’avait dit (les mamans sont for­mi­da­bles)…
    C’est pré­cisé­ment pour décou­vrir tout ça que j’ai aus­si choisi Biau­jardin…
    Chou­ette !

  7. Bien que n’étant pas fana pour un sou des cardes (ou blettes), je suis allée voir leur site inter­net. Auriez-vous opté pour le demi ou panier com­plet ? Je trou­ve encore les prix hors d’atteinte pour les étu­di­ants (comme je suis), le grand avan­tage, qui pour­rait bien être un incon­vénient, est d’avoir des spéci­mens de légumes dans nos cuisines que l’on con­nais­sait peu :)

  8. Acr0 > J’ai opté pour le demi-panier. Ça me revient donc à 28 euros par mois. Et je mange à l’aise (je suis végé­tarien), en invi­tant par­fois des amis. Hon­nête­ment, je pense qu’il est dif­fi­cile d’atteindre un si bas coût en achetant ses légumes en grande sur­face.
    C’est vrai bien sûr que ça coûte plus cher que des pâtes ou du riz. Mais ça per­met de manger équili­bré et de rester en bonne san­té. Ain­si, on n’hypothèque pas notre futur :)

  9. « Ain­si, on n’hypothèque pas notre futur » (JM, 2006) : quelle belle pen­sée philosophique ! Je la note :-)

    C’est clair que niveau prix, c’est super rentable, C’est prin­ci­pale­ment dû au fait qu’il n’y a pas d’intermédiaire, ce qui garan­tit encore plus les con­di­tions des exploitants.

    Pour info, moi aus­si j’ai un demi panier de légumes et un panier de fruits. On est deux à la mai­son, on n’est pas végé­tariens mais on ne mange pas de viande tous les jours ;-) , et c’est rare qu’on soit obligé de com­pléter (à part quand j’ai une envie soudaine de truf­fade ;-) ).

  10. Et en plus il y avait des pommes de terre cette semaine :) Donc tout va bien pour la truf­fade ;)
    Il m’arrive de com­pléter régulière­ment mon demi-panier en allant au marché, pour y trou­ver aïl, oignons, échalottes. C’est le seul truc qui manque à mes yeux :)

  11. Le biau jardin c’est bien. depuis que vous avez posté cet arti­cle il y a une amap rue Alex­is Piron à Cler­mont fd quarti­er Saint Jacques le mer­cre­di soir.
    Et une est en train de se mon­ter à Mont­fer­rand :
    http://www.dadaprod.org/amap-montferrand/
    Il va d’ailleurs en être ques­tion à la prochaine réu­nion publique du comité de quarti­er de Mont­fer­rand. le 5 décem­bre . Mai­son de l’éléphant je crois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.