Ville et mobilités durables

Ville et mobil­ités durables est le titre d’un sup­plé­ment du numéro 398 de La Recherche, un mag­a­zine de vul­gar­i­sa­tion sci­en­tifique que j’ai eu le temps de par­courir ce week-end (mer­ci Elise). Il est sous-titré Habiter et se déplac­er à l’heure du change­ment cli­ma­tique, et ses arti­cles sont tous plus intéres­sants les un que les autres.

Con­tin­uer la lec­ture de Ville et mobil­ités durables

Le 92e RI

J’habite à Cler­mont-Fer­rand, près d’un gros bâti­ment un peu étrange, pas loin de la cité admin­is­tra­tive. Pen­dant quelques temps à mon arrivée je m’étais demandé ce que c’était, jusqu’à ce que j’apprenne qu’il s’agissait du 92e Rég­i­ment d’Infanterie, surnom­mé le gaulois.

Jusqu’ici je n’avais pas eu à en subir un quel­conque désagré­ment, excep­té les trains bondés de mil­i­taires à grande gueule lors des grands weeks-ends. Oh bien sûr, on assiste à leurs entraine­ments motorisés dans les envi­rons de Cler­mont-Fer­rand, à leurs foot­ings matin­aux avec 30 kg sur le dos, à leurs virées noc­turnes en trou­peau dans les rues de la ville. Mais rien de bien méchant, pour peu qu’on accepte de cotoy­er des machines à tuer en lib­erté sous pré­texte qu’ils sont là pour nous défendre.

C’est donc plein d’une indif­férence générale un peu amusée que j’ai appris que ce week-end se der­ouleraient les Portes Ouvertes 92e Rég­i­ment d’Infanterie. J’aurais mieux fait de ranger mon sourire naïf, car non con­tents d’avoir inondé les murs de la cités par des affich­es 4x3 et nos boites aux let­tres de pub­lic­ités kaki beige et mar­ron à leur effigie, ils ont tapé fort : nous avons eu le droit tout le week-end à une ambiance sonore que j’avais espéré ne jamais enten­dre…

Ils ont passé leurs portes ouvertes à tir­er des raf­fales de mitrail­lettes, à faire explos­er des trucs et se tir­er dessus. Bref, notre douce cité pré­ten­du­ment civil­isée a eu la joie d’assister, l’oreille broyée, à une démon­stra­tion de c’est nous qu’on est les plus forts et qu’on tire en l’air.

J’envie ma voi­sine qui ne met pas son sonot­o­ne : elle a échap­pé à cette con­ner­ie.

J’ai réus­si à l’aide de mon play­er ogg à cap­tur­er quelques unes de leurs per­for­mances. L’enregistrement au for­mat ogg est ici